Publié le 06/12/2007 à 15:20
Édité le 06/12/2007 à 15:20

Noïd en ITW

Depuis la Sortie de Sleepless Night, les Noïd enchaînent les dates dans toute la France. De passage au Mondo Bizarro, lieu emblématique de Rennes, David (chant) revient sur l'enregistrement de l'album.


Peux-tu présenter un petit peu Noïd ?
David : Alors Noïd est un groupe de rock/métal qui vient de Normandie. Je jouais déjà avec Damien (guitare) et Alex (batterie) depuis deux ans, et en 2001 Jérôme (basse) est arrivé. On s'est pris un an pour composer et enregistrer une première démo avant de commencer à tourner. Au niveau des influences, le groupe est assez éclectique et chacun est différent mais on se retrouve pas mal autour de groupes comme les Foo Fighters par exemple.

Comment s'est passé l'enregistrement de l'album ?
D : On a enregistré au Loko Studio, à une heure de Paris. On a fait quatre semaines de prises de son et une semaine de mixage, le tout produit par Guillaume André, qui nous a vraiment aidé pour travailler notre son. L'album a été financé par notre association, Ass com, dans un fonctionnement typiquement indé. Sleepless Night est en fait l'aboutissement de six-huit ans de composition et de concerts et on a tout de suite enchaîné avec une tournée de 45 dates en 6 mois, dont quelques unes en Belgique.

Lussi de My Pollux apparaît sur un titre de l'album, tu la connaissais déjà ?

D : Oui j'avais déjà écouté ce qu'ils faisaient et puis eux aussi ont enregistré au Loco Studio. Sur l'album il y a deux ou trois titres qui sont un peu différents et là pour Now and There on voulait un univers plus mélodique donc on l'a contactée. Elle a un réel talent d'interprétation et peut vraiment faire varier sa voix selon les ambiances donc la touche féminine de l'album c'est elle !

Comment se passe l'écriture au sein du groupe ?

D : Là comme ailleurs on reste un collectif. Chacun apporte ses idées et on travaille tout ça quand on se voit pour répéter. Tout se fait en jammant. En studio, il faut bien arrêter une version de chaque chanson, donc c'est pas la même logique. Et puis quand on enregistre on commence à avoir un certain recul sur nos compos : quand on arrive au studio, tout est déjà composé. On a vraiment pu se concentrer sur notre son et sur les arrangements.

Le mixage de l'album est assez particulier, notamment en ce qui concerne la batterie, tu peux nous en parler ?
D : C'est vrai que la batterie est un poil plus mise en avant que sur d'autres albums et c'est parce qu'on a voulu apporter plus de dynamisme. Notre batteur a une grosse frappe du coup il est naturellement présent, l'album ne fait que retranscrire cette puissance. Et puis on voulait vraiment qu'on prenne l'album en plein dans la tronche, et surmixer la batterie rentre dans ce projet-là. Au-delà de ça on a aussi travaillé sur le son des guitares, où le gain des amplis a été revu pour avoir des riffs encore plus incisifs. Tout ça on a eu le temps d'y réfléchir pendant l'étape studio, avec le recul.

Toujours sur l'album, tes voix sont souvent doublées, comment tu t'organises pour retrouver ce même résultat en live ?
D : La dynamique de l'album est propre à l'enregistrement studio, et là aussi on a doublé les voix dans une logique d'efficacité. En live c'est différent, même si on est toujours dans cette logique de puissance, j'ai plus d'espace, mais les trois autres font tous des choeurs ou des cris additionnels.

L'avenir de Noïd, ça se présente comment ?
D : Là on s'achemine tranquillement vers un deuxième album. Pour l'instant on a quelques titres déjà composés, mais on attend la fin de la tournée pour vraiment commencer à composer, à se bloquer un lapse de temps pour ça. L'enregistrement devrait commencer à l'été 2008, mais avant ça on voudrait sortir un enregistrement acoustique. Ce nouveau projet nous permettra de jouer plus sur les nuances et de tourner les titres de l'album vers quelque chose de plus mélodique.

Quand Noïd a fait la première partie de Mass Hysteria à l'omnibus, j'ai été frappé par la qualité du light show, c'est point important du concert ?
D : Alors ça c'est grâce à Matt, qui nous accompagne depuis février en tant qu'ingé lumière. Mais c'est clair que les lumières font partie de l'ambiance que tu développes pendant un concert, ça met en forme les morceaux, ça apporte encore de la dynamique. Comme dirait Matt, "il faut que ça fasse saigner les yeux" (rires) !

Jouer avec des groupes comme Mass Hysteria ou Lofofora, c'est une belle expérience ?
D : C'est une super expérience ouais, surtout quand t'es sur des grandes scènes avec un groupe comme Lofo où les mecs s'intéressent à ta musique, viennent vers toi spontanément. En plus ça a été un apport énorme au niveau de la scène : comment gérer les retours, le son, comment vivre la scène. Avec les Lofo ou les Burning Heads, on a eu vraiment des moments de partage, une super rencontre en somme.

Tu as découvert des groupes pendant cette tournée ?

D : Ouais, Sna Fu notamment. Headcharger aussi c'était bien puissant. Un autre groupe qui marche pas mal c'est Cross Damage, c'est du métal hardcore. On les connaît bien vu qu'ils sont aussi impliqués dans l'association Ass Communication.

Tu as des projets parallèles ?
D : Oui, et je suis pas le seul dans le groupe. Alex joue dans trois autres formations, Damien donne dans le métal plus brutal dans un autre groupe et moi je commence à répéter avec un groupe de reprises. Si on fait tout ça c'est parce qu'on a vraiment envie d'en vivre. À l'avenir on veut vraiment obtenir le statut d'intermittent du spectacle, même si parfois c'est dur de respecter le cahier des charges.

Un petit mot sur les 35 minutes de Noïd au Mondo Bizarro ce soir ?

D : C'était excellent ! On connaît le lieu depuis longtemps, ça fait quelques temps qu'on voulait y jouer et maintenant c'est fait (rires) !


Merci à David de Noïd et au Mondo bizarro

> Commenter le blog. 3 commentaires  Tags : ,

Commenter
Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.

Partager: facebook delicious blogmarks yahoo digg myspace

le 06/12/07 à 18:10 Par aureliO

[-] Re: Noïd en ITW

aureliO
aureliO - 7829 msg
Terrier : DTC

et bien, notre nouvel ami Pierrot a bien bossé...!
--
http://www.w-fenec.org/
http://www.w-fenec.org/~aureliO/

Répondre Citer

 

le 06/12/07 à 23:24 Par Pooly

[-] Re: Noïd en ITW

Pooly
Pooly - 4167 msg
Terrier : London

Hé ça gère ton interview !
--
Sakura Drops : Big smoke, new single !

Répondre Citer

 

Index Revenir en haut de page