Rom
Rom - 23 msg
Terrier : pres du bar

Archives :

1

Publié le 27/07/2007 à 18:42
Édité le 27/07/2007 à 18:42

108 au Batofar

Qui a dit que les mois de juillet et aout étaient morts au niveau concerts ou réservés aux seuls festivals?
Quelle fut ma surprise en tombant par hasard sur la programmation du batofar au gre de mes pérégrinations internetiennes pendant une dure journée d'ennu... euh de travail pardon : 108 (prononcez One O Eight). Apres trois tours dans mon calebut je me suis dit que c'était le concert à ne pas manquer. Il n'avaient pas joué en France depuis un long moment, en plus ils venaient de sortir un nouvel album. Je me propose donc de vous raconter ma petite soirée Hardcore.
A peine arrivée sur le quai (le batofar étant une péniche pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore), la route la chaleur... une tite binouze. La salle ouvre enfin ses portes, c'était marrant de voir cette faune composée de hardcoreux oldschool couverts de tatouages et d'autres plus jeunes, juste à coté d'un dj mixant électro pop branchouille!!!
Dans la salle il fait une chaleur à crever, une biere s'impose. Le premier groupe nommé Backsight commence à jouer, c'est pas terrible ça fait un peu punk à roulettes ou le genre de groupe comme on peut trouver sur les compils Roadrunner. Pas de quoi décoller du bar, en plus la serveuse était vraiment charmante (hein Kev! Quoi je balance, ah oui).
Deuxième groupe Second combat, encore du punk à roulettes mais mal fait en plus. On a eut le droit à plusieurs beaux plantages! La voix du chanteur était abominable tant dans les passages gueulés que dans les passages chantés, il a même essayé une malheureuse tentative de circle pit (ce qui n'était pas judicieux du tout dans une salle avec des piliers). En bref c'était super chiant.
Troisième groupe : Final Fight. http://www.myspace.com/finalfight
La grosse claque dans ma face!!! Du gros son carré et des paroles bien politisées. Les mecs en plus avaient un coté decontracté, shorts tongs ou même en calebut (des californiens comme on aimerait en rencontrer plus souvent_bah oui y a pas que des blondes à gros lolos!). Dommage que leur set fut si court, à cause des horaires imposés à la salle (le batofar étant régulièrement puni par des fermetures_la culture serait-elle en danger?...).
La tête d'affiche 108: http://www.weare108.com
Alors là j'ai été scotché direct, le groupe ne comptant qu'un seul guitariste, mais alors quel guitariste, il en vaut au moins deux ou trois tellement il dégage, d'ailleurs la scene étant tres petite, le chanteur descendait régulièrement dans le public pour lui laisser plus de place. Pas une minute de répit durant leur set, ils enchainent, et on se laisse emmener. Chaque membre maitrise sa partie, on sent les vieux routards, mais qui ont encore la patate! Dommage que le public était un peu frileux, c'était du genre chacun tripe dans son coin plutot qu'une communion pogotiste furieuse.

PS: Désolé pour les liens qui ne marchent pas, j'ai pas encore compris comment marchent les balises!

> Commenter le blog. 6 commentaires  Tags : ,,

1