Publié le 03/11/2005 à 20:24
Édité le 03/11/2005 à 20:24

Paroles de Veliki Cirkus (Watcha)

1/SAM 2
Sam découvre le revers de la médaille )2x
Watcha possee
Sam. souviens-toi de SAM, défrayant la chronique Illustrant la rubrique des drames. Mais ça tourne au cauchemar, jusqu'au jour ou la presse S'empara de l'histoire et c'est la gloire.Et le ciné s'emballe, les interviews s'enchaînent
Les chaînes se l'accaparent, sa vie se déballe sur des livres, dans des talk-shows, le scénar déjà chaud BANDERAS dans sa peau visant les oscars de l'interprétation, Vu sa prestation, c'est la consécration "a va vite, bien trop vite, la réussite, Sam. le sait Mais Pourquoi tout ce mythe ?
Car c'est pas la peine de faire d'la léche ! Sam ne pensait pas décocher toutes ces fléches !
Sam )x
Mais c'est le point de non-retour !
Sam ne pensait pas fréquenter ces vautours.
Sam découvre le revers de la médaille
Check ça déjà Watcha avait relaté cette histoire.
Sam gravite en orbite autour d'un monde hermétique
Où l'élite qui l'évite n'est pas comme ses rêves et ses principes,
Du jour au lendemain, tu sers des milliers de mains,
le Star Système Les gens qui dégainent des mains plus vite que des guns pour te broyer la tienne
Le reflet du miroir n'était pas si noir, mais trop tard pour inverser la tendance. Faut y croire.
Pré-refrain + refrainPont :
regarde tous ces hommes en blouses blanches, regarde un peu
Pont 2 :
Miroir, beau miroir, dis-moi ce que je fais l* ?
Ce reflet qui se trouve là, ce n 'est pas vraiment moi
Pont3 :
miroir, miroir, dis-moi ce que je fais là.
Démolit ta face.
Mirroir

2/CUPIDE
Cupide
Je ne réponds plus de rien, rien , pas quand on me parle,
De possibilité de paix et de pactes
Laissez moi vous bercer, vous bercer, vous bercer, vous bercer,
Vous percer d'éclats d'obus de balles et de bombes !
Tu es lâche ! oses me dire, oses prédire, oses redire,
Que les choses tournent ronds dans le meilleur des mondes !
C'est dément, demain le démon, même demandera son pardon,
Sa participation a des oeuvres a des bonnes actions !
Que le diable s'emporte, contre lui, je l'emporte et j'empoche le business des âmes et des larmes !
Je ne céderais pas j'ai la part des rois
Je ne, je'n' veux voir que du fric autour de moi !
Personne, personne, n'est plus cupide que moi
Personne, personne, n'est plus cupide que wicked que moi
Je ne suis d'aucune connivence, d'aucun parti, d'aucune tendance, non !
Je ne regarde pas la couleur de l'homme, mais l'impact de la balle qui Le dégomme !
Je te vois, te poser des questions ! Est-ce un fou ? L'Antéchrist est parmi nous !
Que nenni ! car qui connait, qui connait
Mieux l'homme que nous ?
que lui-même, que l'on nomme, BLACK-POWDER, Mr RULE, AH !
Je déboule, je me nourris me bave dessus, quand un pays de brave,
Se tape, se marche dessus !
J'attends, j'étends mon rayon d'action s'étend !
Non, mais qu'est-ce t'attends !
Demandez-moi n'importe quoi ! Quoi ! N'importe quoi !
Pour hacher, tacher, ruiner, fonç'der, casser, concasser,
Faire de l'homme un passé, dépassé, terrassé !
Personne, personne, n'est plus cupide que moi !
Personne, personne, n'est plus cupide que wicked que moi ! je n'ai pas de rivale, pas un seul a ma taille !
L'âme ment, mais l'arme non,
l'homme est mon meilleur client

3/101 RADIO RACKET
101 radio racket, bonzo Butcho on the air, ready to set the night on fire
Yep! It's the D.day duds
The final countdown before the fateful hour two triple "O", the golden age, where cars are supposed to fly!
And goddamn, everywhere around us symbols of the end of the world!
Oooooh I'm scared!
Repent yourself and save your soul, alleluia!
So right now pick up your phones, somebody on a line... Look what we've done, mother earth is gone, cut the crap man or you'll die alone
Why don't you take the time, to look all around, see the optimistic side, enjoy, no sweat my friend!
All I breathe is depressing me! What a bullshit man! )2 Nothing is mine! )x
You're still listening to 101 radio racket! Def!
Well... our buddies seem to be rather pessimistic and get tortured!
He, my goombahz!
What's coming down? Down beat! Easy going!
We're not on CNN international!
We celebrate the year 2000! Fab! Frantic! Wild! Froody! Radical! Wailing! Right now a new listener...!
Look what we've done, mother earth is gone,
cut the crap man or you'll die alone!
All I breathe is depressing me! What a bullshit man! )2 Nothing is mine! )x
Don't feed me that line! Don't take me for a lorg!
Things get worse and worse everyday!
Nothing is mine! I feel so bummed!
Blitz on my head when I hear you just say: come on and celebrate! No!
101 radio racket, bonzo Butcho on the air, ready to set the night on fire!

4/CLASH
Deux ans qu'elle garde ça pour elle,
tout parait loin, mais c'est proche,
quand les images s'entrechoquent dans le chaos !
Et encore un énième psychodrame
refoulé au fond des larmes
Que l'on cache comme une chose sale et souillé !
Si le silence est d'or, lancinant comme mort )2x
L'écho de son drame résonne en vacarme,
avec en prime des séquelles irréversibles !
Parle, déballe ton barda, parle, dévoile ce TARBA
Parle, déballe ton barda,
A force de cacher l'ecchymose,
les pétales de la rose se flétrissent et se meurent
Dans l'indifférence
Six mois sous vallium® valait mieux,
que de revivre le cauchemar
Permanent dans sa mémoire,
le silence reste le maître mot
Si le silence est d'or, lancinant comme mort
Si silence est d'or, lancinant comme la mort
L'écho de son drame résonne en vacarme, avec en prime des séquelles irréversibles !
Parle, déballe ton barda, parle, dévoile ce TARBA !
Parle, déballe ton barda, dévoile ce TARBA, parle
Les images dans ta tête s'enchaînent comme des flash-back Comme des coups de hache (PAK) !
Et sache que sans relâche, tu traîneras ce fardeau sur ton dos ! (alors) déballe ton barda, dévoile ce TARBA, sinon c'est l'implosion, déballe ton barda, dévoile ce TARBA, déballe ton barda, dévoile ce TARBA ! Sinon c'est l'implosion " CLASH " On finit par CLASH péter les plombs, par péter les plombs, par Pitié épargne-moi le couplet bidon De la culpabilité et parle- moi et parle-moi

5/WWW.A/GRAVE/PAS/MON/K@
On est grave pas des re-sta )4
Alors grave pas mon vail-tra )x
Sers toi de ton graveur
pour faire des copies de Final Fantaisy VII
où des skeuds de starlettes,
des lavettes qui s'la pète ratissant du gent-ar easy
genre Smith mastard Willy, golden smily, putain d'chiard Richard assis sur des milliards, nous comme des crevards sur le fil du rasoir, démerdards au nom d'la foire a nos frais gars. Même si on s' défraie pas, ça m'effraie pas, j'me tairais pas, alors fait l'effort de faire péter le score 100% Hard-Core si tu veux que les portes s'ouvrent pour toi et tes potes qu'ont sortent, que les esprits s'entrouvrent, qu'ensemble on se retrouve. Tous unis, tous réunis.
Grave pas mon vail-tra mec, parce que moi j'suis l'barakooda, j'te fous des que-cla barakooda d'la java, ensemble on va s'retrouver tous unis sur un tatami versus les Etats-Unis, qui s'la moussent qui s'la rebroussent, touche pipi qui brassent des liasses, baisent des radasses, blèses, balèzes, alèses et s' complaisent dans leur caillasse, petasses, radasses qui ne juge que par les 'ricains, j'sais que c'est bien, mais j'defends les miens, mon crew qui fait battre mon pouls, j'f'rais le casse cou, le brise tout, mais pas le grippe sous, j'représente jusqu'au bout.
Prends- moi pour un cake là où maintenant, j'en découds, alors tout le monde debout.
Ouais, yeah, ouais, tout le monde en anorak maintenant on va mater Goldorak.

6/HARD CORE 100% FLUOR
Pleymobile
Pleymo watcha soukaripa
Mon planisphère n'a pas de limite, n'a pas de frontière,
pas de plans de portes qui se ferment
L'ouverture est fraternelle.
Passez le mot, posse pas si passif, Pleymo réactif, corrosif Hard-Core, technicoporn,Hard-Core 100 % fluor.
Tu crois qu'on pète dans la soie, façon Lequesnois, qu'on est des stars qui touchent reuch, comme Strarsky & Hutch, qu'on avance en cadence, donnent des baffes comme Hill Terrence et SpencerBud, achète mon skeud plutôt que des packs de Weiser Bud.
Résident de H.C, la clique attaque et faut pas qu'tu craques Transpirant le H.C, ça s'applique à toute la cliqua
Exaltant mon H.C, clic clac j'te pique et bah.
C'est nécessaire de comparer les uns avec les autres,
c'est un bon repaire, une référence, ça devient une allégeance.
L'expression libre, l'underground est là, mais parqué dans les placards et les ghettos Core, sans remords, au rayon des meubles décors.
L'ascension est rude, assassine et sanctionné sans recours, la liberté de l'art, désormais se compte en millions d'dollars.
Core, core, encore du core pour le sport, technique de frappe, un rap sec piquant fort Pas pour les pécores. J'suis le porc-épic, clic, j'te pique dans ton éthique, cubique comme des mathématiques, méthodique man vénère, comme une bombe nucléaire. C'est quand y a des watts que j' préfère faire l'inventaire de tous ces rockers en scooter qui jouent au flipper et s'la touche crâneur s'lasse pas des zeuphas, tocards, placards, rock à Billy en tonkar.
Résident de H.C, la clique attaque et faut pas qu'tu craques Transpirant le H.C, ça s'applique à toute la cliqua
Exaltant mon H.C, clic clac j'te pique et voilà.
La gimmick est la même, la vibes inspire le même thème
L'hégémonie dans l'art qu'on a peur d'ébranler, )2
car faut pas bousculer,déranger ce qui est déjà fait. )
Faut pas rivaliser non surtout pas, l'ordre se doit être ) respecté )x

7/VELIKI CIRKUS
Kraoe ovo ye kraoe tvoye vlade
(AH AH AH AH)
DRAGUI LEPI KLAOUNE TO YE OOOOOKAKO DA TI KAJAIME TO YE SOUDBINA
NEMA VICHE CHALE (X2)
VELKI TSIRKOUSSE OKO TEBE AAAH STAZA YE PRAZNA VICHE NIKO OKO TEBE SLOUCHAoe SVE YE TIO I MIR
DIRL YIVO OTCHAoeNO I BEDNO TO YE KRAoe
NEMA NEMA NEMA NEMA NEMA VICHE CHALE (X3)
NEMA (X4)
KLAOUNE KLAOUNE YA SE NE SMEYEM (X3) SKINI TVOY TSR-VENI NOSSE PREPOZNAO SAM TE OOOOH NEMA VICHE CHALE... KLAOUNE
TRAYALA SOUVICHE KOMEDIA POGLEDAoe PRAZNOG STEPENIKA ODYEKAVA SE KAO BOMBA HEEEY PROCHLA SOUS VREMENA APLAOUZE
SILAZI SA PRESTA YASNOTCHA YE TOUT SAMO OOOH POGLEDAoe OU OTCHIMA STVARNOST NEMA VICHE CHALE...
TO YE KRAoe
KRAoe OVO JE KRAoe TVOYE VLADE AH AH AH DRAGUI LEPI KLAOUNE TO YE OOOOOH KLAUNE NEMA VICHE CHALE BRALE SAD BROYIM TI DANE SLOUCHAoe YEDANE DVA TRI ZVOUTCHI KAO KRAoe KAO KEO DIREKTNI OUDARATS OU JELOUDATS NEMA VICHE... OTICHLA YE NADA SA BO DOUTCHNOST FIN/ ZAVR CHENE YE PRIZOR PA PRIZNAoe TVOYE GRECHKE SAD PRAZNA YE STAZA veliki

8/EGALAMONEGO
Hello, regarde le sommet de ma gloire, idolâtré et vénéré, Mon nom déchaîne les passions, les pulsions, l 'inspiration, les égards ! Hello ! le rideau tombe, on démaquille les fards, Illusionniste et arriviste, la toile se tisse, se tisse et se glisse à mes services Le monde est loin en bas et l'on m'acclame alors, laissez-moi Juste un instant pour retrouver ma place qui suscite tant de rêves Et de fantasmes, je mets mon masque. Hello ! Je compatis à la misère, la morale ! rien à battre de tout ce Peuple insignifiant l'important c'est l'apparence amicale. Hello ! je vends mon âme et je profane, sans remords dans ma tête, J'étudie l'attitude de l'autre, la toile s'étend, s'étend ça me détend. Les gens me parlent et me sourient et voudraient bien vivre ma vie, Alors je mets le masque des mortels et je leur dis ces mots : " Je vous envie d'avoir une vie. "
L'esprit malléable des gens est une arme redoutable ref : EGALAMONEGO, le sens de ma voix résonne faux, EGALAMONEGO ! pont : l'égo taf pour moi et ma gloire l'égo bosse pour moi et ma gloire l'égo bosse pour moi mon nom restera dans l'histoire l'égo, l'égo, bosse pour moi l'égo, l'égo taf pour moi l'égo, l'égo bosse pour moi mon nom restera dans l'histoire.

9/SOFA MASTA
J'passe toutes mes journées à looser, parasiter, glander ! J'n'hésite pas a squatter le canapé sans pitié !
Pousse-toi, pousse-toi, non je ne bougerais pas d'un doigt! Mais laisse-moi, laisse-moi, ça fait dix ans qu'ça dure
Non, je n'veux pas d'un job, mon sofa suffit a ma quiétude, J'm'inquiéte pas, moi, mais qui es- tu pour m'accabler, toi? Pourquoi, pourquoi, me forcer à travailler ?
Alors, laisse-moi, laisse-moi, ça fait dix ans qu'ça dure !
N'insistez pas si je passe mon tour )2x
j'insiste, je signe et je persiste,
traitez-moi de fumiste car tel est mon rôle !
j'insiste, je signe et je persiste,
traitez-moi de fumiste car tel est mon rôle !
Laissez-moi vivre )3x
mais quels sont vos projets sociaux ? vos occupations mondaines ?tout le monde a un but, une motivation certaine ! sauf moi, sauf moi ! devant l'assistante sociale, je dis,Laisse-moi, laisse-moi, ça fait dix ans qu'ça dure!Je ne veux pas de votre aide, de vos leçons de morales !Vos idées sur la vie n'ont rien de transcendantale !N'est-ce pas, n'est-ce pas, a chacun de choisir sa voie !Alors, laisse-moi, laisse-moi, ça fait dix ans qu'ça dure !Pre-ref : n'insistez pas si je passe mon tour ! n'insistez pas si je passe mon tour ! ref : j'insiste, je signe et je persiste, traitez-moi de fumiste car tel est mon rôle ! j'insiste, je signe et je persiste, traitez-moi de fumiste car tel est mon rôle !Laissez-moi vivre, laissez-moi vivre, laissez-moi vivre !pont : je cultive, ma culture de coller au canapé, capitonné, camouflé, je canalise le vide, pour en faire du rien je vide le trop plein, le vide devient mon tout, plus rien ne subside. Alors laisse-moi, laisse-moi, Non je ne bougerais pas, ça fait dix ans qu'ça dure !
kositi damikajesh chta da radim bouh !
dix ans qu'ça dure (X2) pa chta !
vodim jivote kao grof, danas i yosh !
On m'f'ra pas faire !
ce que le système dit de faire
ce que le système dit de dire
ce que le système dit de croire
ce que le système dit de voir, alors quoi ? !
kositi damikajesh chta da radim bouh !nemoy ! bouh, nemoy, bouh !Dix ans qu'ça dure !

10/TAMBATA
Roads I took are strewn with cobblestone hills and cliffs, Sometimes high, but I often go down in flames. Pre-ref: Salvation watch over me and my dreams
Everybody's got a little music inside
The bus stops I think 'bout Tambata
Everybody's leaving but I'm staying inside
The bus stops one more time.
Rough ordeals make me stronger and suspicious,
No more choice, I've been way too far,
There's no way back
Salvation watch over me and my dreams
Everybody's got a little music inside
I've learned how to live and how to find my way
The one for me because I don't look back,I don't look back "biriama"back on my past,
All alone without a helping hand,
I've learned! Doesn't matter what the people said all alone.
The bus stops I think 'bout Tambata
Everybody's leaving but I'm staying inside
The bus stops one more time
I don't wanna wanna wake up with my frustrations, my own demons all around, to live on my past!
No!I fallow my road to Tambata.
The bus stops everybody's leaving but I'm standing
Inside my way. (my way is my ride!)
And I fly Fin: My Tambata, (what?) is hard to reach (what?), is hard to get,
Don't wanna give up no!It's hard to reach; it's hard to get!
My Tambata blow me away
The bus stops bring me to Tambata

11/DEAD MAN (IS A GOOD MAN)
Déjà, sur ma tombe une hécatombe de fleurs de larmes déferle comme des bombes
J'entends les éloges teintés d'intox et de paradoxes
Parades pour marquer les faits, l'épitaphe est faussée, tant d'honneur pour ma mémoire pour ma vie si dérisoire
Mais il faut qu' t'arrêtes, tu sais c'est que du flan, j' le sais, mais quel hypocrite !
Hier encore tu parlais dans mon dos, c'est pathétique ! Parlez, parlez-moi, parlez-moi, parlez-moi de tout, de sexe, de crime, de fric, de kam,
Mais pas de vie sainte, c' n'est pas moi !
Parlez, parlez-moi, parlez-moi, parlez-moi de tout, de sexe, de crime, de fric, de kam,
Mais pas de vie sainte, c' n'est pas moi ! C' n'est pas moi ! Non pas moi ! Parlez sans détour où détournez-vous de moi
De la mort, j'entends, je sens le mensonge, mensonge ! Non, ma vie ne fut qu'une forme ! Pas besoin tout ce décor !
pas la peine de pleurer pour moi ! pas la peine de t'occuper de mon sort ! de mon sort ! Faudrait pas que tu t'enflammes, non pas que tu m'acclames ! Non pas que tu restes là ! faudrait pas que tu fasses semblant d'avoir compté pour moi ! l'édifice sur lequel on écrit tous ces vers et prières n'est que virtuel, ça doit être une autre personne que moi, j' m' r' connais pas !

12/NEW BRUTAL FONK
Brothers and sisters, life is a gift and as a gift of heaven, how can someone or any kind of profanes reappraise god's creations? Bow to the power of lord and hear my words of wisdom, because at the very beginning god's created: Adam and Eve... - Well...what about Darwin?
I don't wanna listen! I don't want to talk about it!
I don't wanna listen! Darwin was a liar! (X2)
Hi, dear what a real pleasure to talk with you at last, what on hell are you talking about I'm astounded,
You make my blood run cold. Why do you refuse to face up? The fact when it's in front of you? It's so drap! It's so sad! There's a gab what a bullshit! Stop to arse around!
Tell me where do we go? A leap backward? I don't know. Give it up (X2)
Don't wanna hear you talk!
Make my day now!
Give it up (X2) Make my day now!
Always in a bygone age, immutable and no more range!
All the words that you preach and proclaim are so slanderous for humanity.
Maybe I'm wrong I don't know, but one thing is sure: gets a life!
If you think that the world is the same, I can say that: you're completely wrong! Pre-ref + Ref Pont 1: Give me a go-by
Oh lord I abide by what I said, no compromises, no rest, no peace for my enemies: profanes, this drives me insane, insane!
What is the straight law? )6x
C'mon!
Make my day now

13/NEW BRUTAL END




































Le grand cirque (traduction "Veliki Cirkus" de Watcha)

" Cher spectateurs, ce soir dans notre cirque, le groupe Watcha !"

Qui sera, qui sera le prochain clown ?
Qui sera, qui sera le prochain clown ?
Qui sera, qui sera le prochain clown ?
Qui sera ?
Fin, ceci est la fin de ton règne.
ahaha, cher et beau clown ceci est ouh !
comment te dire, c'est le destin.
il n'y a plus de plaisanteries, il n'y a plus de plaisanteries,
le grand cirque autour de toi.
Fais attention, les beaux jours se sont écoulés,
fais attention, fais attention, fais attention.
ah, la piste est vide
il ne se rira plus de personne,
écoute tout, et le silence, et la paix,
c'est touchant et pathétique
c'est la fin.
Il n'y a plus, il n'y a plus, il n'y a plus de plaisanteries,
Il n'y a plus, il n'y a plus, il n'y a plus de plaisanteries,
Il n'y a plus, il n'y a plus, il n'y a plus de plaisanteries,
Il n'y a plus, il n'y a plus, il n'y a plus.
Clown, clown, je ne rigole pas,
Clown, clown, je ne rigole pas,
Clown, clown, je ne rigole pas,
Clown.
Enlève ton nez rouge, je t'ai reconnu,
Clown, la comédie a assez duré,
regarde les gradins sont vides,
Il n'y a plus de plaisanteries, il n'y a plus de plaisanteries,
le grand cirque autour de toi,
ca s'amorce comme une bombe, une bombe
le temps des applaudissements est passé
la vérité est là !
je suis l'homme ici, seulement ouh,
regarde dans les yeux la réalité,
Il n'y a plus de plaisanteries, il n'y a plus de plaisanteries,
le grand cirque autour de toi,
le grand cirque autour de toi,
le grand cirque autour de toi,
ceci est la fin.
Il n'y a plus, il n'y a plus, il n'y a plus de plaisanteries,
Il n'y a plus, il n'y a plus, il n'y a plus de plaisanteries,
Il n'y a plus, il n'y a plus, il n'y a plus de plaisanteries,
Il n'y a plus, il n'y a plus, il n'y a plus.
Clown, clown, je ne rigole pas,
Clown, clown, je ne rigole pas,
Le grand cirque, le grand cirque, le grand cirque, le grand cirque,
Qui sera, Qui sera le prochain clown ?
Qui sera, Qui sera le prochain clown ?
Qui sera, Qui sera le prochain clown ?
Clown, clown, je ne plaisante pas,
Clown, clown, je ne plaisante pas,
Clown,
Il n'y a plus, il n'y a plus de plaisanteries,
Clown,
Il n'y a plus, il n'y a plus de plaisanteries,
Fin, ceci est la fin de ton règne,
ahaha, cher et beau clown, ceci est ouh,
clown, il n'y a plus de plaisanteries mon frèrot,
maintenant, je décompte tes jours,
et écoute, un, deux, trois,
ça sonne comme la fin, comme le chaos !
un coup direct dans le foie,
il n'y a plus de plaisanterie,
il n'y a plus de plaisanterie,
le grand cirque autour de toi,
il est parti, il n'a maintenant plus d'avenir,
le grand cirque autour de toi,
l'espoir est parti avec le futur
la prestation est terminée maintenant
avoue ! Les gradins sont vides
la prestation est terminée maintenant
avoue ! Les gradins sont vides

> Commenter le blog. Tags :

Commenter
Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.

Partager: facebook delicious blogmarks yahoo digg myspace

Pas encore de commentaires

Index Revenir en haut de page