Publié le 03/11/2005 à 19:52
Édité le 03/11/2005 à 19:52

Paroles du maxi de 'fis(ch)er

1/CENSURE
Subir encore l'offense, dur souvenir d'adolescence.
Tu prends des claques dans ta face, cela t' énerve, cela te lasse.
Hipi Ya! Hipi Yo! dis-moi que tu ne me comprends pas!
Hipi Ya! Hipi Yo! Ma vie se résume à ça.
J'ai compris qu'aujourd'hui, pleurer t'enferme dans l'utopie
de croire, de vouloir avoir, avoir des amis illusoires.
Stop et merde, les repères se perdent.
Le choix est nécessaire: sortir les dents pour mordiller la chaire, la chaire, la chaire.
( La force de ton âme se trouve près de toi !)
Il faut que tu le choisisses !!
En toi !!
Sens tu cet être en toi, proclamer la joie, la folie, ouais !?!
Sens cet être car sans cet être, tu ne représentes rien.
Plus de force, plus de chance, plus de confiance en toi ! Alors lève-toi, il faut vivre pour soi.
(La force de ton âme se trouve près de toi.)
Il faut que tu le choisisses !!! En toi !!

2/JUSQU'A CE QUE MORT S'EN SUIVE
C'est comme le départ des âmes, des voix, que tu ne comprenais pas. Les voir s'enfuir sans même te dire que l'avenir est peut-être le début de l'hypocrisie, le début de l'agonie, des rires qui piquent le fond de ton éthique.
Il paraît que le droit de vivre se doit d'être mérité,
Et que l'ami que tu vois ne doit être plus puissant que toi..
Tu n'as pas tord!
Alors, pourquoi le sang s'écoule encore ?!
Les regards t'oppressent, ne cessent, de voir ce qu'il te reste, d'aller dans le vide, de voir ce qu'il s'en suit.
Il paraît que le droit de vivre se doit d'être mérité.
Et que l'ami que tu vois, ne doit être plus puissant que toi.
Tu n'as pas tord!
Alors, pourquoi le sang s'écoule encore ?!
" Je riposte sans accalmie !! "
Je riposte
(et quand le temps des menaces.)
Et quand le temps des menaces arrive et nous explique que l'on doit aller faire face, c'est alors que l'homme se cache. Derrière la paix, la fraternité, il se tait, comme une plaie que l'on aurait ranimée.
Le sang coule
Subissez !!
Tu n'as pas tord!
Alors, pourquoi le sang s'écoule encore ?!
" Je riposte sans accalmie !! "

3/ASSASSINS
Tombent les hommes et les uns après les autres la mort rapporte, tombent les âmes et les unes après les autres ce n'est pas des vies qu'on emporte, juste des morceaux d'agonie, des heures pleines de moisie, sûr! qu'ils n'ont jamais rie, qu'il n'ont jamais compris pourquoi quand les hommes se lèvent ils ne pensent qu'à s'élever au-dessus d'eux même, comme si rester à sa place n'était digne que d'une sale race.
On fait du blé de n'importe quoi, de la guerre, ça va de soi, de la misère, c'est comme ça, avec la gloire on oubliera !
Assassins !
Honte, les hommes auront honte quand on leur montrera la merde qu'ils semment là ou ils s'affrontent, là ou l'animalité se montre.
On se fait la guerre, on fait la paix, et on n'oublie pas les histoires de blé, la conquête des marchés ça vaut bien quelques sacrifiés!
Qui veux bien rappeler à ces messieurs que la vie ne s'arrête pas à ceux qui produisent, achètent et investissent chez eux?
Qui veux bien rappeler à ces messieurs qui veulent compter parmi les dieux.
Que les poings se lèvent!
Assassins !
La raison est vaincue, le drame continuera,
ça saigne, ça pleure, ça cris, ça vomis sa haine,
ça saigne, de toutes les peaux, de tous les membres, de toutes les veines,
ça saigne, et ça attend de crever en serrant les dents !
L'humanité a fini de pleurer, aujourd'hui elle saigne, les hommes ne courbent plus le dos, ils se traînent, les gosses n'ouvrent plus leurs yeux, ils ouvrent leurs veines, et les vautours se sentent bien, au milieu du festin.
C'est le temps des messies, de toutes les prophéties. Quand les terreurs s'abattront, combien de sauveurs viendront?
Et le christ peut bien saigner toute la misère du monde, il s'est envolé, et les hommes ..tombent !!!
Assassins !!! )3x
La raison est vaincue, le drame continuera,
Ca pleure, ça cris, ça vomis sa haine,
ça saigne, de toutes les peaux, de tous les membres, de toutes les veines,
Et ça attend de crever en serrant les dents !

4/POLIO
L'enfant est né, et déjà des mains acérées sur lui, sur ce coupable, se sont resserrés.
Sa vie n'a plus qu'un sens, péchés, pleurs, obscurité, dans le feu oppressant et accusé.
Arrivé à l'âge mûr, le jeune adolescent refuse les coups donnés par tous ses parents.
Il résiste, combat, se laisse tombé là, guidé par le seul ami qu'il ne possédait.
Le polio! Aux centaines de problèmes.
Ca y est, les méchants se sont acharnés.
Assez ! Le goût du sang chez eux s'est bien calmé.
La pauvre destinée là peut être marquée au fer, aux cris, aux pleurs, aux larmes écorchées.
Le polio! Aux centaines de problèmes.
Qui sommes nous pour le désigner et le juger ?!!
Qui sommes nous pour le sacrifier et le juger ?!!
Mais qui. ?

5/NEURÖ-FISTIN'
Donne-moi toutes les raisons de ma culpabilité,
Pour les coups donnés, injustifiés.
Donne
Tu vas enfin payer
Donne-moi ta vérité, seule excuse pour me châtier,
Pour me faire enfin pardonner, me sentir libre.
Donne !!!
Le poison de ton corps,
Donne
La jouissance indolore,
Donne
Donne-moi, donne-moi!
Donne
Je me suis vu mourir,
Donne
Ecorché !
Donne
Sans ombre ni soupir,
Donne
Mon corps se vide !
Regarde mon agonie me désunir.
Cerné de tous les côtés, je ne peux plus vivre.
Donne !!!
Le poison de ton corps,
Donne
La jouissance indolore,
Donne
Donne-moi, donne-moi!
Donne
Je me suis vu mourir,
Donne
Ecorché !
Donne
Sans ombre ni soupir
Donne
Mon corps se vide !
C'est de ma faute !!!!
Donne
Je me suis vu mourir
Donne
Ecorché
Donne
Sans ombre ni soupir
Donne
Mon corps se vide !
Vide !

6/LES MAINS SALES
Enfant, tu meurs,
Et je meurs avec toi.
J'ai ouvert les yeux le jour où les tiens ont vu les cieux.
Enfant tu meurs,
Et ils meurent avec toi.
J'ai refermé les yeux et ne les r'ouvre que pour insulter les dieux.
L'humanité, crève, crève avec toi !!
Les mains sales !!
L'enfant meurt, mais qui peut prétendre n'avoir rien vu, rien entendu.
Les mains sales, tout homme marche avec les mains sales, on a tous la gâle.
Ne levez plus les yeux au ciel. Ce n'est pas de là que vient l'appel. Celui qui cri n'est pas loin d'ici.
Celui qui cri est un ami.
L'enfant est mort, et qui le pleure encore?
Son père, sa mère, le sage et la terre,
Car si on laisse un enfant
Connaître le sang,
Connaître la douleur,
C'est l'humanité qui meurt.

> Commenter le blog. 1 commentaire  Tags :

Commenter
Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.

Partager: facebook delicious blogmarks yahoo digg myspace

le 03/04/06 à 18:56 Par Anonyme

[-] Re: Paroles du maxi de 'fis(ch)er

trop bien ce fis(ch)er j'aodre vraiment trooop j'ai la nouvelle "instable" l'est trop tip top!!!
enfin voila je passais par là donc vila bisoux bonne continuation!!
>-< Une tite rockeuse!!!^^ >-<

Répondre Citer

 

Index Revenir en haut de page