Youth killed it - what's so great, Britain ? Quand Cousin Avi définissait Londres par : "fish, chips, tasse de thé, bouffe dégueu, temps de merde, Mary Poppins de mes deux" dans l'excellent Snatch de Guy Ritchie, on se disait que ça devait pas être facile d'avoir la patate quand on habitait dans la capitale britannique. Et à voir les visages un brin désabusés des autochtones sur la pochette de What's so great, Britain ?, on se dit que Youth Killed It va nous mettre une ambiance bien plombante, à concourir pour le Darwin Awards, histoire de mettre un point d'orgue à notre propre dépression. Musicalement, c'est tout le contraire ! Ce quintet londonien propose 12 tracks d'indie rock rythmée et positive, dans la lignée des Arctic Monkeys ou Blur (quand ces derniers veulent la jouer plus pop rock). Textuellement, en revanche, on est bien dans la description des difficultés sociales, de classe, générationnelles, du peuple anglais. Mais globalement, à l'instar du très ironique "Great british summer", c'est un album dynamique et punchy, aux sonorités un peu 90's (funk, punk, dub, ska), sans agressivité mais avec beaucoup d'envie et de plaisir. Ça me donne même envie de prendre l'Eurostar.