Formé à la fin de l'année 2008 suite aux déferlantes révélations rock des années 2000, Yellow Press Toy prend exemple sur ses ainés, des Clash aux Libertines en passant par Joy Division et The Strokes. Enfants du mouvement punk, ils revendiquent une musique nerveuse et une énergie débordante, développant un jeu de scène électrique et une cohésion détonante autour de la trentaine de compositions originales qui garnissent rapidement leur répertoire. Textes anglais et guitares criardes sont maîtres mots dans le son qui caractérise les Yellow Press Toy, lesquels sortent courant 2011 leur premier EP autoproduit : I hate it.