Whodunit - memories from a sh*t hole Comme disait Lao Tseu : "on peut créer une pizza avec plus de 18 ingrédients, car la réussite est dans le bon dosage". Et en matière de bon dosage Whodunit est le pizzaiolo qu'il te faut si tu veux goûter à la pizza spécial Garage 70's. Ils ont mis des morceaux de punk, de rock, de blues, de noise, de groove, du psyché, tout ça en travaillant la pâte avec de l'harmonica, du synthé, de la cigar box, des claps, des guitares, des choeurs, et bien sûr une bonne basse et une batterie pour donner le tempo. Tout ça, bien relevé avec une sauce piquante et savoureuse. Quatuor parisien qui fait fuzzer les platines depuis 2003, (le Fenec avait chroniqué son deuxième EP en 2005, mais avait honteusement occulté les 3 LPs qui ont suivi), ils sont de retour avec Memories from a sh*t hole et ses 13 titres produits par la référence Jim Diamond (The Fleshtones, White Stripes, The Sonics). C'est goûtu, c'est riche, chaque nouvelle bouchée laisse découvrir une nouvelle saveur. Dans la lignée de The Cramps ou de The Fleshtones, Whodunit maîtrise parfaitement le son garage et l'enjolive de moults fioritures croustillantes. A ne plus louper.