Waste - Lees road Lees road, c'est l'histoire d'un nouveau départ, celui pris par 4 amis d'enfance qui sortent ensemble un album en 2014 sans rencontrer leur public et quittent leur région parisienne pour Londres et cette rue où ils s'installeront pendant deux ans pour vivre mais aussi pour composer, jouer et enregistrer ces quatre titres. Et avec le départ de Keyvan (5ème membre durant quelques années au clavier), repenser leur musique, la charger d'électronique, faire d'un rock à guitare, un rock dansant qui emprunte autant à la "french touch" (Air, Daft Punk, Laurent Garnier...) qu'à la pop (ils adorent Radiohead même si on reste éloigné) et vont donc rejoindre Stevans ou Dukes of Paris sur la liste des combos qui amalgament à merveille sensibilité électro et puissance pop-rock. Si la rythmique joue son rôle en étant particulièrement marquée et binaire, le quatuor n'oublie pas de miser sur les mélodies et un nappage subtil alliant guitare et samples, quitte à sacrifier l'efficacité immédiate (ultra présente sur "Get up and dance") pour construire une vraie chanson ("Bright light") ou accentuer l'émotion ("Lead us"). Les gaillards sont revenus à proximité de Paris, on n'a donc plus d'excuse pour ne pas les suivre...