The Washing Machine Cie - Round like a straight line Collègues médias, amis labels, à tous les tourneurs, vous, organisateurs de festivals, et toi public, l'heure est grave. Voyez-vous, j'ai la lourde et délicate tache de vous inciter à vous pencher sur le cas d'un énième "petit groupe". Mais ma mission ne devrait pas être si lourde ni délicate que cela puisque outre le fait que le groupe fasse partie de mon "réseau" (inutile de se voiler la face), The Washing Machine Cie ne demande qu'à briller.
Avec à son actif un premier album méritoire et un passif de dates tout ce qu'il y a de plus sérieux, The Washing Machine Cie a envie de passer à la vitesse supérieure. Comprendre : arracher les charts, envahir les disquaires (bons ou mauvais), tourner en boucle sur ton radio-réveil, ton autoradio, ta chaîne hi-fi, te faire hurler sous la douche et attiser les foules. Car de tout cela, les Washing Machine, comme on les appelle communément, en sont bel et bien capable. Avec cet objet promotionnel, pré-annonciateur de leur deuxième album en cours d'élaboration, le groupe n'accumule que des preuves de leur étourdissant potentiel. C'est un "blues'n'roll" loin d'être désuet, alliant gimmicks vintages et modernité qui est au programme de Round like a straight line.
On pourra toujours chipoter devant un son un tantinet opaque ou le chant mis un poil trop en avant mais force est de constater que les franc-comtois exposent un talent fou : Antho et Djo, respectivement batteur et bassiste, conduisent leurs instruments en respectant les canons du genre, Miflox accompagne ses acolytes d'un singulier harmonica alors que Bolby use d'un guitar-héroïsme à tout craint et, élément marquant l'identité du groupe, la voix remarquable, chaleureuse et habitée d'Amandine vous fera tomber comme des mouches... Loin de se limiter à des compos fiévreuses ("Many countries") ou d'assurer gentiment le morceau ambiant de service ("In a jail"), The WMCie est garant d'une diversité d'écriture en avançant magnifiquement à travers un nébuleux bayou ("Back to my farm").
Car il est possible de s'embringuer sur une voie "blues'n'roll" sans que ça jure, parce que jouer la carte du revival n'est pas l'apanage des formations anglo-saxonnes, The Washing Machine Cie est prêt à relever le défi et n'attends plus que toi pour devenir encore plus blues, plus rock, plus fort.