Volutes - Visite au palais "Visite au palais", le premier titre de l'EP éponyme, me laisse un goût amer en écoutilles. D'un côté, la musique ensorceleusement rock, la basse très ronde et ce sample d'un discours d'Allende (en espagnol donc) tirent le morceau vers le haut, de l'autre, le ton et les textes me laissent froid. Le discours traite de l'entente entre les multinationales et les états, rien de nouveau, à peine de quoi émouvoir un lycéen de 1ere ES qui découvre le monde... Et pas de bol pour Volutes, quand j'entends de l'espagnol et Allende, je pense au sublime "Chile" de No One Is Innocent. Ce sentiment partagé, on le retrouve sur "Commun malaise" avec un texte poétique chanté/parlé et des sonorités inattendues qui émoustillent alors que le refrain sonne très "adolescent", comme si le titre n'avait pas complètement mûri. Le dernier titre est moins marqué par ces différences, le refrain est un peu moins bateau mais le reste ne connaît pas de véritables envolées excitantes. 3 titres, c'est peu, mais c'est tout de même suffisant pour avoir confiance en Volutes qui ne prend pas encore tous les risques alors qu'ils sont payants, avec un peu plus d'audace et un meilleur travail sur le son, ce sera tout bon.