Uncut - from blue Formés à Poitiers en 2016, les Uncut n'ont pas dû consulter internet avant de penser avoir un bon nom de groupe puisque c'est aussi celui d'une groupe canadien, un label allemand ou d'un mag anglais. Ce premier EP sera donc peut-être le seul à porter ce patronyme, surtout si le groupe veut draguer le reste du monde et il le pourrait car son rock grassouillet aux influences marquées par le blues et les distorsions épaisses a de quoi séduire les amateurs de rock à la ricaine (et donc les Nord-Américains ?). Parmi les quatre titres on trouve "blues" et "boogie" mais c'est plus au stoner lancinant qu'il faudrait leur raccorder un style. On sent la gouaille dans le chant, les cordes grincent et les frappes tombent de haut sur les futs, un mélange fort agréable qui ne fera pas boîter les canards mais pour le moins efficace. Là où le combo sort son épingle du jeu, c'est en débranchant les instrus et proposant deux titres en version live unplugged : "Blues eyes lover" et "Bee blues" deviennent ultra chaleureux, épurés, on en distingue mieux les nuances et leurs influences blues prennent alors toute leur saveur, un vrai régal. La version démo de "Gold digger woman" ternit un peu la note, la production est forcément moins bonne, quitte à rajouter un titre, une version demo ou live débranchée aurait certainement fait un meilleur effet au moment de clore ce premier jet.