Trunks-We dust Comme ça fait plus de 10 ans qu'On the roof est sorti, petit rappel des faits pour ceux qui auraient la mémoire courte... Trunks est un super groupe basé à Rennes et qui laisse une incroyable liberté à ses membres qui ont tous plein de projets, ce qui explique pourquoi les galettes à ce nom soient si rares. C'est qu'il faut trouver du temps dans les emplois du temps de chacun pour réunir Laetitia Shériff (bassiste, guitariste, chanteuse) dont la carrière solo est bien remplie, Régïs Boulard (batteur) qui bosse/a bossé sur de nombreux travaux en solo ou collectifs (avec Olivier Mellano, Mona Kazu, Noël Akchoté, Les Têtes Raides...), Stéphane Fromentin (guitariste) que l'on croise souvent avec ses compères et notamment l'autre guitariste Florian Marzano (We Only Said) et Daniel Paboeuf (saxophoniste) qui doit être aussi doué que sympathique vu son CV (Marquis de Sade, Dominique A, Da Silva, Etienne Daho, Niagara...). Une belle brochette de musiciens expérimentés qui, une fois réunis, laissent libre cours à leurs envies.

Moins intéressé par les sonorités cuivrées, mon attention délaisse quelque peu certaines compositions instrumentales ("Norbor" ou "O.b.o." malgré sa très jolie intro) mais sur le reste, difficile de trancher sur ce qui me plaît le plus entre le rock plus "classique" : je mettrais dans mon tiercé (sans en définir l'ordre) "Les belles choses" (avec son arrière-goût très post dans le traitement de la guitare et la douceur du chant), "What is real" (grâce à son gimmick entêtant un poil matheux) et "Blood on poppies" (pour son côté progressif et sa structure plus simple à suivre). Chaque musicien se fait son trou, prend sa place sans forcément tirer la couverture à lui (plusieurs morceaux n'ont pas besoin de textes), la noise ou le punk peuvent survenir sans marquer plus que ça un ensemble très rock.

Patchwork d'idées qui ne semblent pas toujours compatibles, le motif global de We dust a un petit quelque chose d'accrocheur qui force l'auditeur pas forcément convaincu d'y revenir pour comprendre pourquoi il fait cet effort et s'en trouve récompensé. Plein de surprises, cet opus a beaucoup à offrir et mérite qu'on y passe du temps.