today_is_the_day_promo.jpg Today is the day est un groupe au culte que lui confère ses années passées au sein du label Amphetamine Reptile Records. Un combo passé maître dans l'art de bousculer les certitudes, par des prises de positions aussi extrémistes que sa musique est parfois jusque-boutiste. En témoigne notamment le fait que ses membres soient de fervent partisans de la toute puissante NRA (l'association qui milite en faveur du port d'armes aux USA), mais qu'ils n'hésitent pourtant pas à balancer leur haine du gouvernement Bush (père et fils) à tout bout de champ. Paradoxe quand tu nous tient.
Formé en 1992, sous l'impulsion du furieux Steven Austin (chant, guitare) et de son tout aussi dément batteur Brad Elrod, Today is the day est rapidement rejoint par un troisième larron : Mike Harrel (bassiste de son état). Le trio publie rapidement un 7'' sur son propre label SuperNova Records puis sort quelques cassettes (le truc qui existait avant le CD) en éditions ultra-limitées, dont l'une atterri dans les bureaux d'Amphetamine Reptile (AmRep pour les intimes) qui compte alors dans ses rangs rien moins que Helmet, Chokebore, Unsane ou les Melvins. TITD signe chez eux et sort en quelques semaines son premier effort : Supernova.
L'année suivante paraît Willpower et en 1996, le groupe fait un saut en Angleterre pour enregistrer une session chez John Peel. La même année, le groupe sort son troisième album, éponyme, toujours chez AmRep. Peu à peu, les relations deviennent de plus en plus tendus entre le groupe et le label (les clashes entre eux et leurs différents labels rythmeront la vie du groupe pendant des années), ce qui pousse le trio a trouver refuge chez Relapse. Suivront une nouvelle fournée d'albums (dont In the eyes of god en 1999 ou Kiss the pig en 2004) et d'incessants changements de line-up qui mettront en péril l'avenir d'un groupe qui, pourtant, bon an, mal an continue sa route.
En 2007, désormais libre de tout contrat avec Relapse, Today is the day opère un retour aux sources en sortant son huitième album comme le premier, soit via son propre label. Son titre Axis of Eden.