rock Rock > Le Tigre

Biographie > Tigrou

La scène riot grrrl se décline en deux périodes avec pour point commun une certaine Kathleen Hanna. La féministe convaincue s'activait déjà dans les début des années 90 au sein du groupe punk de la cote ouest Bikini Kill. Depuis beaucoup de choses ont changé mais la motivation est la même. C'est la légendaire ville de New York qui a servit de deuxième départ pour Kathleen Hanna et son Tigre. En effet, elle rencontre deux nouveaux acolytes (Johanna Fateman et Sadie Benning remplacé plus tard par JD Samson) et met en exergue une musique ayant digéré diverses courants allant de l'électro à la pop et au punk rock. C'est en 1999 que sort le premier album éponyme. Il est tout de suite considéré comme une référence au même titre que les albums de Peaches et Chicks On Speed. Le deuxième effort, Feminist sweepstakes (2001), suit le même destin. Un Ep de remixes sorti en 2002 renforce le coté dance floor du groupe.
Fin 2004, le buzz médiatique s'accentue et This island devient l'album incontournable de l'hiver 2004/2005.

Le Tigre / Chronique LP > This island

le tigre : this island Troisième opus pour Le Tigre mais premier sur une major qui offre une large exposition médiatique et la popularité plus ou moins soudaine qui l'accompagne mais Le Tigre s'en moque et a conservé son militantisme tout en prenant son pied sur le dance floor. Nous avons donc un mix réjouissant entre l'énergie du punk rock et le groove de l'électro.
This island débute avec la face la plus rageuse du groupe. Grosses guitares et tempo qui s'affole (notamment sur le très punk "Seconds") sont les piliers des 3 titres d'ouverture. La voix se fait autant sensuelle ("On the verge") que rageuse ("Don't drink poison"). Avec "After dark", la fièvre dance s'empare de nous avec des mélodies sucrées et un rythme provoquant immanquablement des ondulations de bassin. Il en est de même pour le mega hit "I'm so excited" qui est transformé pour l'occasion en une boule d'énergie charnelle. Un point que l'on ne peut pas nier est que Le Tigre a le sens du refrain accrocheur et automatiquement identifiable (l'excellent "Tell you now, TKO"). "Sixteen" est le pic émotionnel de l'album avec une mélodie charmeuse, des cuivres sexy et un chant plaintif totalement irrésistible. Quant au manifeste pacifiste "New kicks", il transforme discours et slogans de manifestations en un rap old school perturbé par des guitares tranchantes.
This island réussit donc son pari d'aligner 13 titres sans temps morts ni remplissage. Une musique rock et dansante qui propose une grande variété de sons : une bombe tout simplement.