Therapy? - Disquiet "Still hurts", premier titre du nouvel opus de Therapy? et première énorme bastos qui aurait eu sa place sur Troublegum, comme souvent ces dernières années, on a l'impression que la bande d'Andy Cairns est capable de rééditer l'exploit et de sortir l'album parfait qui marquera une génération durablement... Et puis, après plusieurs écoutes, force est de constater que si l'album est très bon, il comporte quelques faiblesses qui vont le classer aux côtés des autres (nombreux) bons disques des Irlandais (la plupart de ceux sortis depuis Semi-detached).

Parce que si Disquiet a tout ce qui fait qu'on aime (voire qu'on adore ici) Therapy? avec cette batterie sèche et ces guitares bien crades qui tranchent dans le gras pour faire croire que la voix d'Andy est douce, et donc que l'ensemble est plus que correct pour du rock burné de 2015, il y a ces quelques petits passages où on reste froid comme ce "Fall behind" et sa mélodie aplatie ou "Helpless still lost" qui n'arrive pas à sortir de l'ornière qu'il se crée en répétant ses gimmicks. Ou alors c'est que je suis trop exigeant avec ce groupe qui m'a tenu compagnie dans les années 90 et dont je ne me suis pas encore lassé de ses Troublegum et Infernal love.

Ceci étant dit, Disquiet offre quelques tubes en puissance qu'on se délecte déjà d'entendre en live (Therapy? est un des meilleurs groupes de rock en live, même si tu ne les connais pas trop, ne les rate pas !). J'ai déjà dit un mot de ce "Still hurts" à l'arrière-goût de "Knives" qui nous met tout de suite dans l'ambiance, dans la même veine, "Idiot cousin" joue avec bonheur sur les peaux, les effets et met la gomme quand il faut, "Insecurity" sonne rock'n'roll old school, "Vulgar display of powder" assure le clin d'oeil aux cousins métalleux... On a donc un paquet de très bons morceaux et on sent que les lascars prennent toujours autant de plaisir, d'ailleurs "Deathstimate" étire ses riffs comme si le groupe ne voulait jamais finir par reposer les instruments...