Ta gueule - Destockage massif Je vous préviens tout de suite, Ta Gueule ne blagote pas, cumulant puissance, chant énervé et rythmes endiablés. Et paradoxalement, on se marre à l'écoute et à la lecture des textes... euh... comment dire... poétiques ! "Mangez moi les burnes", "Barbamerde", le splendide "Tendre matin" ne sont que quelques exemples de titres fins et délicats. Second degré style ! On frise le glauque, le ridicule, le scandale, bref, le bon goût ! Tout ça pour une bonne tranche de rigolade. Rien de tel dans ce monde de merde ! Et musicalement me direz-vous ? ça envoie du punk rock survitaminé, à mi chemin entre Zeke et Peter Pan Speedrock, à base de grosses guitares, de basse batt' ravageur et de chant démoniaque. 14 titres, moins de 22 minutes, je vous laisse calculer le ratio ! Rien à branler, ça enchaîne les riffs aussi vite que les Ramones, aussi fort que Motörhead et aussi bien que... des punks ! Mais attention, des punks de qualité. Même pas le temps de digérer toutes les saloperies d'un morceau que le suivant déboule si vite, si fort. Pas de surprise, les accords s'enchaînent, les roulements de batterie sont omniprésents, la basse ronronne et les mauvais mots dégueulent ! Et alors, depuis quand le punk rock doit être surprenant ? Finalement, Ta Gueule, c'est juste du fun musicalement bien branlé. Toutefois, petit conseil : âmes sensibles s'abstenir, je vous aurais prévenu ! Pour les autres, pénétrez le monde magique de Ta Gueule, cette belle bande de drogués dans ce beau band de punk rock déjanté ! Et si vous avez pas encore vomi, direction les photos de la pochette intérieure et photographiez vos plus belles galettes en écoutant cette affreuse galette qu'est Destockage massif. Vous verrez, vous vous sentirez mieux !