Supermunk Salut Forest. Dis-moi, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas discuté ! (depuis trois numéros du W-Fenec mag) Et pourtant, aucune trace de Supermunk dans notre magazine et notre base de données vieille de 24 ans. Du coup, tu ne vas pas y couper : présentation des troupes, curriculum vitae de tes collègues (toi, on te connaît !), influences et tutti quanti.
Hey Guillaume, merci en premier lieu pour l'intérêt porté à Supermunk et à nos créations musicales en général depuis 24 ans :)
On est basé en Ardèche, à Peaugres, tout proche de mon village d'enfance que certains connaissent sous le nom de Serrières City Rock. Notre bassiste se nomme Ben Bacon, illustre collectionneur de vinyles et spécialiste méchamment pointu de The Cure. Sa culture musicale est aussi étendue que sa collection de t-shirts de groupes est fournie, pour ne pas dire infinie. Le Bazile serait notre percussionniste, notre "Infinity stone'' du tempo, qu'il manie d'ailleurs à la baguette. Un style de jeu unique dans notre scène et au-delà, il se trouve être aussi le batteur de nos frères, Not Scientists. En ce qui me concerne, je vais citer un spectateur de notre Kicking concert à Victoire 2, Montpellier, en ouverture des Sherrif le 10 décembre 2021 : "Votre guitariste chanteur, il est là pour le spectacle".
On joue tous les trois ensemble depuis 2007. Supermunk existe sous ce nom depuis 2011. Un premier album Photophobic en 2016, un EP en 2018 Stuck in the darkness, et ce nouvel album All you need is air qui sort ce début d'année en co-prod sur plusieurs labels français.
Pour les influences, là sans trop réfléchir, je dirais Samiam, The Cure, Copyrights, George Michael, Alan Watts, Not Scientists, The Beatles, Maladroit, Little Big, Georges Moustaki. Je pense que tu devrais proposer toi-même une liste d'influences pour notre musique, non ?

Comme pour chacun de tes groupes, on peut dire que c'est rythmé et animé du coté des compos et du chant. Vu tes nombreux projets et avec Le Bazile qui est souvent sur la route avec Not Scientists, comment fonctionne au quotidien Supermunk ? Qui compose, ça répète régulièrement ?
On fait comme dans la vie, au mieux avec les outils qu'on a ! Hors période de composition, on répète peu. Bazile est effectivement très pris avec Not Scientists entre leurs répétitions, enregistrements, et l'organisation du groupe. Je suis dans la même situation de mon côté avec Forest Pooky. Nous sommes tous les deux intermittents et on s'investit énormément dans la gestion de nos groupes (tournées, studio, composition, vente de disques, merch...). C'est un vrai boulot à temps plein. Ben Bacon n'est pas en reste car il a un taff physiquement épuisant, en extérieur et les pieds dans la flotte, hiver comme été. On essaie d'avoir une vie privée en plus de tout ça donc tout le monde est très occupé au final. On se retrouve quand on décide de composer ou quand on a des dates de prévues. Supermunk est une excuse pour arriver à se retrouver tous les trois et s'obliger à prendre le temps de se capter. En plus, on arrive à faire des supers morceaux alors c'est un peu le paradis sur terre, si tu veux.

Ce nouvel album est intitulé All you need is air, avec un sous-marin sur la cover, c'est une allusion aux Beatles ? Et pourquoi cette thématique des pochettes noires et blanches ?
Bien sûr ! Double référence même. Initialement, on avait demandé à notre pote Delphine Tournier de faire la pochette. On lui avait posé quelques contraintes, un sous-marin, un scaphandrier et le fond bleu de Yellow submarine. De la couleur donc. L'année Covid a tellement tout repoussé qu'arrivé le moment de s'y attaquer, elle n'était plus dispo. Quelques jours avant d'avoir Delphine au téléphone, j'ai eu le plaisir de rencontrer Flavie Basile, une illustratrice super douée de la région lilloise, que des amis m'ont présenté à un de mes concerts solo en Belgique. Elle faisait des dessins superbes d'astronautes et de scaphandriers, on lui a proposé et après réflexion elle a accepté, malgré la deadline méga courte. Il se trouve que Flavie ne dessine qu'en noir et blanc ! La pochette ressemble tout à fait à ce que l'on avait en tête, en beaaaauuuuucoup plus joli ! Et c'était sa première pochette de groupe alors on est plutôt fiers que ce soit avec nous ! Son taf est ici : https://www.instagram.com/basileflavie/
Vous y verrez ce que vous y verrez, mais pour moi, le scaphandrier avec l'arrivée d'air coupée et le sous-marin qui s'éloigne m'évoquent l'abandon d'un ami qui ne demande qu'à respirer.

Sur les deux premières productions, vous organisiez tous les ans et à dates plus ou moins régulières une seule semaine de tournée. Vous envisagez de tourner plus intensivement pour celui-là ?
Tu évoques notre tournée annuelle et traditionnelle de septembre. Cette période fixe est un moyen pour nous de réserver et de nous imposer dans nos plannings de fous, un créneau pour Supermunk. Bon, là on a dû sauter deux sessions et ça paraît compliqué pour 2022. Ce qui se profile en revanche, grâce notamment au soutien de Kicking Records, ce sont des Kicking Fest durant toute l'année, donc des apparitions ponctuelles en compagnie de nos frères de label, les Sheriff, Eternal Youth, Burning Heads, Muscu, Forest Pooky full band.
On aimerait bien sûr jouer plus. Je pense que cet l'album est notre meilleur jusque-là et on a envie de le jouer, de le partager. On marche plus aux propositions finalement, aux opportunités qu'on nous offre qu'à notre propre initiative niveau booking. On manque tout simplement de temps.

Comment décrirais-tu l'évolution de Supermunk depuis votre premier album paru en 2016 ?
Je n'ai pas vraiment de point de vue sur notre évolution. Je pense que c'est plutôt à toi de répondre à ce genre de question, non ? On compose et on joue avec spontanéité et je ne prends pas vraiment le temps de faire de l'autocritique artistique. Il faudrait que je dise que nos chansons sont meilleures, qu'on joue mieux... peut être que c'est vrai. On a un peu trop mangé. Nos corrections de lunettes sont un peu plus fortes... Ça, c'est une évolution autocritiquable, je pense. Je vais écrire ça comme réponse, c'est plus pertinent.

Le disque sort chez Kicking Records mais aussi sur d'autres labels (Paranoïa, Monster Zero, BlackOut Prod, Des gens de l'Occident) : pourquoi avoir choisi une coprod' ? Deux labels avec des fanzineux, c'est pour choper des articles plus facilement ?
Si nos autres groupes tournent plus et ont relativement plus de moyens, Supermunk tourne peu et pour tout te dire, on a claqué toutes les économies du groupe dans l'enregistrement de All you need is air. Ce disque n'aurait jamais été pressé si on n'avait pas été entourés et soutenus par Kicking Records, Monster Zero, Des gens de l'Occident, Paranoïa et bien sûr BlackOut Prod ! Il se trouve que ce sont des labels de passionnés et d'amis. C'est plutôt surprenant que l'on n'y trouve que deux fanzineux finalement.

Supermunk Tu l'avais évoqué lors de notre dernier échange (numéro 47, le fameux) : tu as mené nombre de projets en 2020/2021 (Cover stories, l'enregistrement de ton prochain disque solo, participation au premier album de Panic Monster). Mais quand All you need is air a-t-il été composé et enregistré ? Ça s'est aussi passé au Warmaudio ?
Mec, depuis 2003, j'ai sorti au moins un album par an et c'est sans compter les featurings sur les disques des amis ou ma présence en studio en tant que coach vocal et assistant linguistique, à corriger, remanier les textes en anglais des chanteurs francophones. Si 2020 a été calme, 2021 a été débile. Entre novembre et février 2021, j'ai été en studio pour Cover stories, All you need is air, le prochain Forest Pooky, le prochain Maladroit et We're all pretty bizarre. Some of us are just better at hiding it. de Panic Monster. Et en décembre, on a enregistré le nouveau split 6 titres The folk machine sur lequel figure Stephan en solo (bassiste toulousain de Tango Juliett, Noisy Neighbors, Dionysos...) et Panic Monster (Olivier de Dead Pop Club, Maladroit)... c'est la guerre des neurones ! Comme s'il fallait rattraper le temps perdu des confinements. Mais je digresse.
Supermunk a enregistré en février 2021 donc, à Warmaudio. Cette session a remplacé le studio du 16 mars 2020. On avait dû abandonner le studio NSR de Laurent à la Garde Adhémar pour rentrer chez nous dans la nuit, l'ordre de confinement se faisait sentir. Juste avant de quitter le studio à 3h du matin, on a composé le titre "Quarantined" qui est sur l'album, sans s'imaginer une seule seconde que ça durerait plusieurs semaines... Ce titre contient une certaine nostalgie, celle du calme et du ralentissement de la vie au premier confinement qui était plutôt cool au final.

Tu connais mon niveau d'anglais (hein ? quoi ? Sorry, I don't understand). Rien que pour moi (et nos lecteurs), peux-tu me dire de quoi parle les textes de Supermunk ? C'est toi qui t'y colles exclusivement ?
Yes, of course buddy, I'd love to.
J'écris tous les textes de Supermunk. Les années et l'expérience m'ont appris que les autres membres du groupe ne connaissent pas bien le contenu des textes. J'en ai fait une petite bataille perso alors on en cause en tournée dans le van, quand ils sont obligés d'écouter. Je leur récite les textes en espérant qu'ils les retiennent un peu. Sur All you need is air, "Bicyclist" est co-écrit avec Le Bazile sur son désamour des cyclistes de route, "Burning" est co-écrit avec Ben Bacon sur les aléas de la vie, la difficulté de faire face aux emmerdes persistantes du quotidien. Pour le reste, je suis toujours inspiré par les relations humaines au sens large, le danger d'être trop sûr de soi, le danger d'être trop timide, procrastinateur, j'ai écrit sur le mouvement qui a suivi la mort de Georges Floyd... Vous y trouverez aussi un hommage à la musique que je salue pour m'avoir donné les outils d'une auto-psychothérapie plutôt réussie sur ces 25 dernières années, en composant et gueulant mes rimes sur scène plutôt que sur les gens. Encore que, j'ai un passif de mec qui gueule sur les gens depuis la scène aussi. À méditer.

Question perso : Supermunk, groupe dans lequel tu chantes et joues de la guitare, est-il le bon équilibre entre ton projet solo acoustique et Maladroit dans lequel tu tiens la basse et où n'assures pas le chant principal ? À l'époque du premier album, avais-tu en tête que le groupe durerait ?
Mon équilibre se trouve dans la multiplicité des groupes sociaux dans lesquels j'évolue. Ce n'est pas une question musicale mais humaine. Je joue avec des gens que j'aime et que je respecte, qui sont de confiance et dont la parole a de la valeur. J'aime évidemment jouer seul et partir en train ou en caisse et être face avec moi-même, ça peut ressembler à une sorte de méditation de voyager seul avec sa guitare. Une fois sur place, tu rencontres des gens qui sont plutôt cools et là encore c'est l'humain qui fait que je suis toujours en activité. J'ai donné plus de 1000 concerts sur 5 continents et joué certains morceaux des centaines de fois devant 2, 50, 100, 1300 personnes. C'est toujours un besoin de monter sur scène bien sûr, mais avec le temps et les kilomètres parcourus, la musique est devenue secondaire. Ce qui me sert d'équilibre, ce sont les rencontres, les discussions, se rendre compte que mes croyances sont biaisées, cornées ou érodées et parfois apporter des infos aux gens qui leur font dire qu'eux-mêmes disent parfois de la merde. L'équilibre, c'est l'échange. Sinon c'est de l'entre-soi et l'eau qui stagne, ça moisit.

Tribune libre pour terminer : quelque chose à ajouter ?
Merci à toi et à l'équipe de W-Fenec pour votre passion, que votre motivation à écrire sur les groupes peu exposés dans la presse reste enflammée aussi longtemps que le soleil est chaud !
Les dates de concert de Supermunk sont disponibles sur le site de notre booker Kicking Booking
Not Scientists sortent de studio, guettez les infos qu'ils partageront sur leur album à venir.
The folk machine de Forest Pooky, Stephan & Panic Monster est dispo en physique et téléchargement sur forestopooky.bandcamp.com et donne des concerts privés chez l'habitant. La première tournée était du 16 au 27 février, si ça vous branche de les accueillir dans votre salon ou autre lieu privé, contactez production386@yahoo.fr
Les Cover stories Video Podcast vont reprendre et clôturer la série sur YouTube/ForestPookyTV.

Vous êtes belles, soyez forts !