rock Rock > Storm Orchestra

Storm Orchestra / Chronique LP > The shining of my soul

storm orchestra - The shining of my soul En 2017, Storm Orchestra avait sorti Bite the bullet. Le trio parisien faisait la démonstration d'un rock anglo-saxon plein de promesses. En mai, la formation revient dans les bacs avec un nouvel EP: The shining of my soul.

Avec "The shining of my soul", le groupe fait une entrée énergique. Le clip du titre met les musiciens en action. Le son est simple, percutant et efficace. Les gars jouent une partie bien rodée. Peut-être trop propre dans la composition et dans l'intention mais c'est une question de goût. L'inspiration semble cette fois venir davantage de Muse que du hard rock des années soixante-dix. Enchaînement avec "Lose my breath away" qui confirme avec un second clip à la mise en scène jeune et quelque peu absurde. Une décalage certainement volontaire. Très bien accompagné musicalement, le chanteur s'illustre avec un chant clair qui peut se permettre de belles envolées. Les mélodies sont entraînantes mais à l'image de "Drowned" ont toute de même tendance à s'enfoncer dans une pop rock qui manque un peu de grain. "Cal" revient sur la tendance des deux premiers morceaux.

En allant à l'essentiel, Storm Orchestra propose toujours un rock calibré. La formation semble avoir effectué un léger virage dans ses compositions. Les effluves de rock old school se sont un peu dissipées. Le son reste puissant dans un rock qui n'a rien de mielleux.

Storm Orchestra / Chronique EP > Bite the bullet

Storm Orchestra - Bite The Bullet Storm Orchestra est un trio parisien composé de Maxime Goudard (chant, guitare), d'Adrien Richard (basse, piano, chœurs) et de Marc Familari (batterie, percussions). Le groupe fait partie du collectif Outrage qui réunit huit formations sous une devise bien connue et empruntée à AC/DC : "It's a long way to the top". Mais alors le concept, c'est quoi ? C'est de se soutenir pour que chacun leur tour les groupes foutent un peu le boxon aux quatre coins de l'hexagone. Après un premier disque en 2014, Storm Orchestra balance à nouveau du son avec un nouvel EP : Bite the bullet (petite référence à Motörhead sans aucun doute).

"When I touch your" est une formule classique et bien rodée. À coup de riffs explosifs, Storm Orchestra se jette rapidement dans le sujet. Au micro, la mélodie est complémentaire à l'énergie dégagée. Un mélange de sensualité et de rage qui colle à la peau du clip. Avec son ambiance loufoque, la vidéo se joue dans un bordel de cave où l'on vient pour un moment de jouissance avec son instrument préféré. "El tyrano" est de la même envergure : Storm Orchestra joue les valeurs sûres. Après une introduction au piano, le groupe nous surprend avec un featuring du rappeur Crazy Joe. Avec un temps largement partagé au chant, l'intervenant parvient à faire prendre un virage à Storm Orchestra pour le projeter dans une autre dimension. Se revendiquant autant de Led Zeppelin que de Royal Blood, la formation parisienne revient sur ses bases de départ pour finir sur un "Blown" gonflée au stoner.

Bite the bullet est trop court mais Storm Orchestra l'a sorti tout droit de ses tripes.