Ce trio de Philadelphie existe depuis un paquet de temps puisque leur premier album (... Hopelessness and shame avec Steve Albini aux manettes) date de 1996. Le line-up était déjà constitué de Yanni Papadopoulos à la guitare, Alexi Papadopoulos à la basse et Cheshire Agusta à la batterie. Après deux albums (le second : Slaughterhouse en1997) chez le label Compulsiv, les Stinking Lizaveta signent chez Tolotta Records, défunt label de Joe Lally de Fugazi. De cette collaboration naitra III qui marquera les prémisses d'une nouvelle signature chez At a loss recordings (et Monotreme Records en Europe) chez qui ils sortiront 3 disques : Caught between worlds en 2004, Scream of the iron iconoclast en 2007 et Sacrifice and bliss en 2009. Dans les faits notables, signalons que le gourou Steve A. a été tellement impressionné par le groupe qu'il les invitera même à participer aux fameuses All Tomorrow Parties qu'il a chaperonné en 2004. De plus, les Stinking Lizaveta tournent de manière acharnée et ont partagé la scène avec quelques cadors de la scène : Clutch, Corrosion Of Conformity...

NB : Le nom Stinking Lizaveta provient d'un personnage issu de la nouvelle Les frères Karamazov par l'auteur russe Fyodor Mikhaylovich Dostoyevsky.