Sparzanza - Announcing the end Le nom de Sparzanza était synonyme pour moi de stoner nordique mais depuis 2003 et Into the sewers, le combo a pas mal évolué, les changements de personnels (surtout le départ d'un des frères Johanneson en 2009) comme de labels n'ont pas forcément aidé à leur croissance hors de Suède. Les revoilà dans nos oreilles via Despotz Records (Nightrage, Crucified Barbara, Adna...) et un Announcing the end plus power rock/métal que stoner, les cavaliers de l'apocalypse ne sèment un métal vénèr et tranché que sur quelques passages ("Damnation", "The dark appeal"), la majorité des morceaux étant dominée par des mélodies, puissantes certes, mais sans vraiment de relief, les refrains de "Whatever come may be" ou "To the one" sonnent même trop radiophoniquement corrects et téléphonés pour susciter un véritable intérêt. Dommage car le mélange de riffs acérés, les variations de rythmes et d'ambiances sont plutôt sympathiques et si le groupe n'était pas tombé dans les quelques pièges de la facilité, il avait techniquement de quoi tenir la route ("Truth is a lie").