sonic_youth_rather_ripped.jpg Intemporel pour certains, un peu surrané pour d'autres, le cas Sonic Youth a une légère tendance à diviser les amateurs de rock depuis quelques années. D'un côté, on a ceux qui considèrent que le groupe est parvenu à se bâtir une discographie hors norme en évitant de se laisser porter par les modes et de l'autre, ceux qui reconnaissent que les natifs de la Grosse Pomme sont toujours un grand groupe, mais qui n'arrive plus à se réinventer. En ce qui concerne Rather ripped, les deux camps vont pouvoir aller se rhabiller, les New Yorkais livrent ici un album tout simplement pop-rock. Mais à la sauce Sonic Youth évidemment. Le départ de Jim O'Rourke a sonner le glas des velléités expérimentales entrevues sur la série des EP SYR, voici le groupe revenu à quelque chose de plus direct, instantané, très pop... Mais tortueuses et légèrement bruitistes, les mélodies de Rather ripped n'ont rien à voir avec la vague brit-pop qui est en train de submerger le Royaume-Uni, loin s'en faut. Et si le format de ces nouveaux morceaux composant le tracklisting de l'album, reste assez court, le resultat est certe de facture assez classique, mais fourmillant également d'une multitude de détails. Comme toujours chez Sonic Youth du reste... Justement, c'est là tout l'intérêt de ce nouvel opus, insuffler des doses de distorsion noisy et d'expérimentations bruitistes à des mélodies pop. Un pari osé? Peut importe, le groupe n'a plus rien à prouver, seul le plaisir de se retrouver compte ici. Voilà, cette fois c'est dit, le secret de la longévité des Sonic Youth réside sans aucun doute dans ce plaisir qu'ils ont à jouer ensemble, à composer de nouveaux titres alors même qu'ils ont déjà plus de trente-cinq opus (albums studio, EP et collaborations diverses) à leur actif. Et honnêtement, ça fait vraiment du bien d'entendre un groupe aussi confortablement installé sur la scène internationale jouer avec autant de fraîcheur en s'amusant des conventions prédéfinies du tout-markété. A savoir des titres courts, accessibles et orientés pop. Comme les morceaux de Rather ripped en somme ("Reena", le fascinant "Do you believe in rapture" ou "Turquoise boy"), sauf que, les Sonic Youth ne cèderont jamais au luxe et à la facilité de l'album calibré radio... voilà le secret de leur éternelle jeunesse...