Skunk Anansie - An acoustic live in London Un an après avoir réussi leur retour avec Black traffic, on retrouve déjà les Skunk Anansie dans nos bacs avec un DVD au titre simple et évocateur : An acoustic Skunk Anansie - Live in London. S'il y a près de 20 ans, les Skunk Anansie ont déboulé avec un titre plein d'énergie et de hargne ("I can dream"), Skin a travaillé son côté délicat en solo mais également davantage avec ses comparses qui n'écrivent pas uniquement des balades pour cartonner dans les charts ("Charity"). Jouant avec bien plus de facilité aujourd'hui sur les deux tableaux, cette nouvelle aventure acoustique semble évidente, le groupe s'étant maintes fois plié à l'exercice dans le passé (dont une très belle session pour la BBC en 1995). Ce qui était moins évident c'est la qualité exceptionnelle de ce concert enregistré en avril 2012 à Londres au Cadogan Hall, l'antre du Royal Philharmonic Orchestra qui prête pour l'occasion quelques uns de ses musiciens (violonistes, violoncelliste...).

Ce DVD présente le live dans son intégralité sans bonus et si ce n'est la très belle réalisation, la qualité de son et les fringues de Skin, un CD aurait parfaitement fait l'affaire. Parce qu'à part se rendre compte que sur certains morceaux les gens se lèvent, l'image, très belle, ou le cadre, magnifique, la valeur ajoutée est minime faute de jeux de lumières ou de mise en scène particulière. Le show est assez intimiste dans ce théâtre et Skunk Anansie n'a jamais été Rammstein, juste un groupe de rock qui se démène sur scène pour donner le meilleur musicalement. Et si on connaît une Skin bondissante en conditions "classiques", là, il lui arrive même de s'asseoir pour être à la même hauteur que le reste des musiciens... Le principal intérêt réside dans l'interprétation des 18 morceaux et des quasi 90 minutes de concert. Et pour le coup, c'est un coup de maître... Si Skin est étincelante de classe et éclabousse de son génie nos oreilles, les autres s'en tirent aussi très bien, notamment Cass dont le son de basse est énorme de douceur. Le travail avec les membres de l'orchestre philharmonique est prodigieux, écoute la diabolique version de "Charlie big potato" s'il faut t'en convaincre... Tout en pureté et délicatesse, les titres s'enchaînent comme dans un doux rêve, passant en revue 20 ans de carrière discographique, la plupart des tubes étant revisités, même les plus doux ("Charity", "Weak", "Hedonism (Just because you feel good)"...), la petite bande se permettant même une reprise de Paul Weller (ex-The Jam) : "You do something to me". Les esprits chagrins et jamais satisfaits (j'en fais un peu partie...), regretteront l'absence des hits fondateurs que sont "I can dream" et "Selling Jesus" mais les plus jeunes n'en auront que faire, n'étant pas forcément sentimentalement attachés à ces vieilles rengaines...

An acoustic Skunk Anansie - Live in London t'est indispensable si tu as été touché de près ou de loin par le combo britannique dont la puissance de feu surprendra toujours, quelques soient leurs choix. Bravo. Et merci.