Rock Rock > Skald

Skald / Chronique EP > Winter songs

Skald-Winter songs Ils sont forts ces Vikings français ! Alors qu'ils ont sorti un album l'an dernier à la fin du mois d'octobre, ils nous sortent un EP "bonus" un an plus tard. Le truc est intitulé Winter songs alors qu'on sait très bien que les gars ne feront jamais dans l'estival, leur kiff, c'est la neige, le vent, le froid, certainement pas les primevères, la garrigue ou les pins parasols. Ce maxi est composé de trois inédits et de deux versions "intimes" de deux de leurs meilleurs titres ("Rún" paru sur Vikings chant et le sublime "Grótti" paru sur Vikings memories dont la Lyric Video permet de chantonner du vieux norrois, ne t'en prive pas en fin de soirée...). Ces versions "light" ne sont pas exceptionnelles, elles n'intéresseront que les inconditionnels du combo voulant se sentir plus proches de la voix de Justine.

"Jólanótt" célèbre le jour le plus court de l'année, le retour attendu du soleil se fait avec une mélodie douce et dynamique, on se fait encore une fois accrocher et il est difficile de se défaire de cette petite mélopée. Plus épuré, "Villeman og magnhild" est axé sur le chant et quelques percussions, c'est assez shamanique et les autres instruments ne sont là que pour mettre en avant la délicatesse de la voix, c'est certainement pour cette raison que les deux versions allégées de "Rún" et "Grótti" sont placées juste après. Pour finir, on peut comprendre que "Þat mælti mín móðir" ne soit qu'une chute de l'album, titre assez court où le rythme est martelé, c'est surtout un chant qui n'apporte que peu de magie à l'aune de "Jólanótt". En tant qu'EP pour les convertis, Winter songs fait le job, l'artwork est très réussi (sans contestation le plus beau des productions du combo), les deux premiers inédits valent le coup et les trois autres pistes assurent le fan service. Pour les néophytes, mieux vaut commencer par les classiques (perso, je me remets un petit "Grótti"...).

Skald / Chronique LP > Vikings memories

Skald - vikings memories Skáld est un projet particulier car il s'articule autour d'un producteur amateur de sons ancestraux et de chanteurs aux timbres marqués, c'est également une idée qui surfe sur la vague Heilung et l'attrait du public pour une folk à la croisée des chemins entre contrées lointaines et voyages historiques. Une musique atypique, des déguisements et des instruments rares assurent le succès en festival où il fait toujours bon passer un moment hors du temps mais également dans les bacs. Skáld enchaîne donc un deuxième LP après la réussite de Vikings chant en 2018, cette fois-ci place aux "souvenirs vikings" même si le style n'a pas changé (malgré le départ d'un chanteur).

Avec d'un côté une technique vocale irréprochable (et impressionnante, la polyphonie est plus que maîtrisée) accompagnée de sonorités tant soyeuses qu'harmonieuses et de l'autre une ambiance qui nous emporte ailleurs, on comprend que le groupe charme au-delà des inconditionnels du vieil islandais (langue dans laquelle les textes sont écrits) et du folklore scandinave alto-médiéval. Portés par une dynamique ultra puissante, certains titres ("Jörmungrund", "Grótti") donnent envie de rejoindre le premier drakkar pour partir voguer à l'aventure, même si cette dernière ne sera pas de tout repos, on peut espérer vivre des moments d'une beauté éclatante ("Fimbulvetr", "Sólarljóð"). Pour peu que tu sois amateur d'heroic fantasy (Tolkien, Martin, ...) et/ou sensible aux univers chargés de légendes (les vikings et par extension tous les peuples à dimension chamanique), tu imagineras facilement des images sur cette musique qui semble écrite pour habiller un conseil des elfes chez Elrond, un débarquement fer-né ou un long plan sur le regard de Ragnar.

Profitant de l'intérêt depuis quelques années pour un monde lointain et attirant, les Skáld poursuivent leur travail de guide en pays norrois et avec leur talent vont certainement convertir d'autres âmes à cette culture.