rock Rock > Sinner Sinners

Biographie > Sin cities

Français et néerlandais d'origine, Sam & Steve (mariés à la ville) fondent Sinner Sinners en 2009 avant de conjuguer ensemble leurs amours pour le rock'n'roll bien subversif et le punk high-energy. L'association des deux donnent naissance à un premier album (Cardinal Sins) qui voit le jour en 2011 par l'intermédiaire du label frenchy UFO Records (God Damn), quelques semaines avant que le couple ne décide de se délocaliser vers la Cité des Anges et la grande Amérique. Là-bas, les Sinner Sinners tournent notamment avec des groupes du calibre des Lords of Altamont ou de The Morlocks avant d'enregistrer un EP digital, Excuse our French (qui voit le jour courant 2013), prélude d'un nouvel album prévu pour 2014 alors que le groupe se partage désormais entre Paris et L.A.

Sinner Sinners / Chronique LP > Excuse our French

Sinner Sinners - Excuse our French
Trois titres pour en mettre plein la vue, c'est ce qu'ont les Sinner Sinners dans le barillet (et quelques rafales de riffs en sus) pour convaincre de leur efficacité foudroyante. Ce qui explique que l'inaugural "Reckless" attaque les enceintes pied au plancher jusqu'à crever le plafond. Rock outrageusement punky, férocement hargneux et rageur jusqu'au bout des ongles, le duo franco-néerlandais résidant aux USA y va donc l'écume aux lèvres, l'envie d'en découdre débordant sur le parquet que le groupe (le couple est particulièrement bien entouré) ravage à coups de lignes de gratte sévèrement senties. Un rock'n'roll ardent, dopé à l'énergie brute mais surtout exécuté avec la maîtrise de vieux routiers du genre, les Sinner Sinners savent y faire et ont des choses à dire. La preuve avec "A.F.O" à l'étreinte légèrement old-school que ne desserre jamais cette main d'acier enveloppée de velours qui déglingue l'assistance à coups de mélodies aussi sauvageonnes que décapantes. Alors fatalement, si le cocktail proposé peut se révéler légèrement répétitif sur la longueur d'un album entier, sur un format aussi court que celui présenté, c'est carrément détonnant ("Riot"). On valide.