Shiko Shiko - Aquapark Shiko Shiko, ils ont tout pour réussir : un super nom, une identité musicale pas dégueulasse, ils sont plutôt bons en live et sont de surcroit capables d'accoucher de titres assez irrésistibles... Tout ce que j'avais à leur reprocher sur Ohayô, c'était leur manque de constance quand on passait d'une piste carrément excellente à une autre plus anecdotique. Aquapark, leur second EP, ne comporte malheureusement que deux titres mais cette fois-ci, que du bon à l'appel, pas de déchets. En même temps, avec deux pistes, difficile de se rater... Quoique.
Rythmiques sautillantes, mélodie naïve et accrocheuse, break en forme d'opera rock, foutoirs organisés, bidouilles scintillantes, chant à la fois extatique et tout en retenu... Difficile de résister à ce cocktail distillé sur la premier titre intitulé "Aquarapk". Tout comme il est difficile de ne pas succomber à la seconde piste au nom à coucher dehors, "D.P.M.M.P..D" : ça attaque d'emblée avec des voix hurlées, marque de fabrique du groupe, pour subtilement s'adoucir et regagner en vigueur, avec toujours un leitmotif mélodique pour scotcher les oreilles dès les premières écoutes. Et l'autre bonne nouvelle, c'est que les influences que l'on sentait sur Ohayô (on te laisse rejeter un oeil sur la chronique, se font plus diffuses ici.
Et même si deux titres, c'est que dalle, un split avec Bison Bisou, l'autre groupe lillois avec un nom à fréquenter les clubs échangistes du Pas-de-Calais, devrait sortir de manière imminente. Bien joué !