sheavy_republic_artwork Republic est votre cinquième LP. Comment pouvez-vous décrire l'évolution de sHeavy depuis Reproduction, votre première démo ?
C'est cool mais en réalité, rien n'a véritablement changé pour nous. Nous continuons juste à écrire des morceaux en jouant ensemble et quand toute la partie instrumentale est prête, on s'occupe des paroles. Je suppose que nous sommes plus attentifs à la qualité des arrangements et de la production qu'auparavant. A nos débuts, nous n'étions pas vraiment attentifs à la qualité propre de notre son, mais après avoir bossé avec un certains nombre de professionnels, nous avons pris conscience de l'importance que ça avait d'avoir une prod de grande qualité.

Comment s'est passé l'enregistrement studio sous la houlette de Billy Anderson (Cathedral, Fantomas, Bongzilla) ?
Et bien... Pour dire la vérité, on n'a pas vraiment bossé avec Billy... L'album a été enregistré à St. John's par Rick Hollett. Il a fait un boulot fabuleux. On a demandé à Billy de le mixer et j'ai eu la chance d'aller le rencontrer en Californie alors qu'il bossait sur les premiers titres. Billy mélange parfaitement professionalisme et folie, c'est ça qui fait que c'est mortel de bosser avec lui. Je pense que c'était intéressant pour lui de travailler sur notre projet car on ne cherchait pas l'énorme son gras et lourd pour lequel il est reconnu. On avait besoin d'un bon mix de la part de quelqu'un d'assez peu exposé à notre son et le résultat est une grande preuve du professionnalisme de Billy, il a mit dans le projet son propre style sans pour autant faire un son qui ne nous convienne pas. Le mix est énorme, y'a une atmosphère qui s'en dégage, en l'écoutant, on peut entendre la pièce où on a fait les prises ! Billy a fait du boulot de tueur, j'adorerais retravailler avec lui.

Je vous donne quelques noms en patûre et vous me dites ce que vous en pensez :
Kyuss : Un classique, nous avons commencé à jammer en reprenant leurs compos. (John) Garcia rules !
Black Sabbath : Je déteste la comparaison avec nous, mais j'aime beaucoup ce qu'ils font. "Best ever" !
Electric Wizard : Je préfère l'ancien groupe (NdR : le line-up d'EW est à géométrie très très variable) mais c'est du pur doom comme on l'aime.
Rise Above : Un petit label qui bosse vraiment dur.

Si vous pouvez choisir un groupe avec lequel partager un concert, lequel ce serait ? Et pourquoi ?
Corrosion of Conformity ! Je pense qu'on prendrait une belle claque et que leurs fans comprendraient d'où nous venons.

Quels sont vos projets pour 2006 ? Un nouvel album, un DVD peut-être ?
Pour 2006, on a une petite tournée européenne, un album et un nouveau DVD de prévus.

Peut-on espérer voire sHeavy en France prochainement?
Là, on bosse sur une tournée européenne. Notre tourneur est sorti de l'Allemagne mais n'a pas encore parlé de la France, j'espère qu'on pourra venir chez vous.

Quel est votre avis personnel à propos du problème du Mp3 et du P2P?
C'est naze si les petits groupes perdent de l'argent à cause de ça. Crois moi, le rock ne paye pas tes factures ! D'un autre côté, télécharger et poposer des fichiers permet une liberté d'échange de la musique dont on osait à peine rêver il y a 10 ans. C'est à double tranchant...

Pour conclure cette petite interview, quelle est la question à propos de sHeavy que l'on ne vous a encore jamais posé ? Et pourriez-vous y répondre ?
On ne nous a jamais demandé si nous, au sein du groupe, étions vraiment amis. La réponse est oui, du moins, j'imagine que l'on peut considérer que nous sommes amis. Je crois que tu dois être dans un groupe pour comprendre les relations amour-haine qu'on y trouve. Hors des répètes, des concerts et du studio, on se voit assez rarement. Je pense qu'on est trop différents...

Y-a-t'il quelque chose que vous souhaiteriez ajouter ?
Ouais, merci à tous nos fans français. Merci d'acheter nos CDs et nos CDs, merci de croire en nous. Soyez surs qu'on arrive vous voir bientôt. Peace !