Shannon Wright - Providence Celles et ceux qui suivent la carrière folle de Shannon Wright (douze albums au compteur depuis ses débuts en solo il y a vingt ans, sans compter ses diverses collaborations dont la dernière en date n'est autre que la BO du film "Les confins du monde" de Guillaume Nicloux), savent de toute évidence que sa musique ne se résume pas au rock. Depuis son précédent opus Division, déjà l'Américaine avait lâché les guitares pour le piano et les claviers après sa rencontre influente avec la pianiste Katia Labèque. Le producteur de cette dernière, le brillant David Chalmin (membre du trio Triple Sun et musicien ayant collaboré avec Thom Yorke, Madonna, The National ou encore Rufus Wainwright), avait d'ailleurs apporté son savoir-faire pour faire chatoyer le son de Shannon. Rebelote avec son nouvel album, Providence qui a cette particularité d'être le premier écrit, composé et enregistré par l'artiste en formule 100% piano-voix.

Par conséquent, l'approche de ce disque est une véritable mise à nu de la musique de Shannon Wright. Authentiques et dépouillés, les sept morceaux dégagent une mélancolie noire produite par cette alliance forte entre les deux vecteurs sonores, un jeu entre une voix fragile qui peine à sortir sa poésie sans frémissement et un piano à la fois feutré et agité. Providence est logiquement, de par le piano, marqué par les pulsations structurantes du discours musical, articulé musicalement par le propos. Par exemple, quand "Wish you well" joue des mouvements plus ou moins trainants à la manière d'Erik Satie, "Somedays" se caractérise par un jeu plus rythmé et varié et par de brèves figures de notes appuyées pour marquer le dérangement de l'esprit. Les musiciens et initiés pourraient vous en parler des heures car ce disque convoque de grandes périodes de la Musique. Ce nouvel album de Shannon Wright démontre aussi son talent au piano (que l'on connaissait déjà via le live ou ses anciens disques). Elle, l'autodidacte qui n'arrête pas de nous surprendre à chaque œuvre et qui se dévoile progressivement au fil de sa discographie.