SEVEN AGES - I Don t Mind Six ans que l'idée du groupe existe, trois qu'il connaît le même line-up, qu'il compose et joue sur scène, Seven Ages a décidé cette année de se lancer dans la cour des grands en n'étant plus juste un groupe pour les potes et les bars. Pour cela, ils ont décidé d'enregistrer dans les meilleures conditions des titres qu'ils connaissent bien (dont leur toute première compo "I don't mind" qui donne son nom à l'EP qui est presque éponyme), tant pis si certains ont déjà eu cet honneur (on retrouve deux titres sur l'EP Dead signal zone paru en 2017). Les Parisiens ont eu bien raison et franchissent le fameux cap avec quatre plages qui fleurent bon le pop-rock option brit touch (du côté des Arctic Monkeys ou Supergrass en gardant la spontanéité et gommant l'insouciance). Énergie débordante, instruments bien en place, chant mélodieux accrocheur, gimmicks de guitare percutants, en moins de quinze minutes, leurs messages sont reçus cinq sur cinq. Aussi à l'aise avec la distorsion qu'avec les rythmes, Seven Ages nous offre une belle carte de visite avec ces titres entêtants qu'on prend plaisir à chantonner avec eux.