On l'a vu notamment avec les Flying Donuts chers à notre Gui de Champi national, les combo français de pur rock'n roll avec des couilles se portent plutôt bien depuis quelques temps. C'est là que Royal Bubble Orchestra intervient, avec un son résultant d'un passage au mixeur intensif d'un rock'n roll furieux et acéré comme un lame de rasoir, d'un post-nu-metal puissant et de mélodies pop entêtantes, le tout orchestré par quatre amateurs des Kinks, QOTSA et de Motörhead qui ont décidé de tout casser sur leur passage. Les effets d'annonce c'est bien mais dans les faits ça donne quoi ? Pour faire court, un solide premier album éponyme produit via Winstage Records et notamment distribué dans l'hexagone par Night & Day depuis février 2006.