Ronan K - From grey Dans la famille K, je connaissais Mademoiselle K, Alexis HK et euh... Paul Anka. Mais je ne connaissais pas Ronan K. Celui-ci n'a rien à voir avec les membres de cette famille imaginaire puisqu'il a choisi la musique folk. Et ça lui (nous) va bien. Quand je dis "il", c'est plutôt "eux", puisque derrière Ronan K il y a un duo nantais composé de Ronan Kéromnès (voix, guitar, harmonica...) et Stéven Rougerie (guitare, basse, banjo, percus...). Pour leur premier LP, ils nous donnent la recette de la bonne musique folk, celle qui touche les esprits et remue les tripes : une instrumentation simple mais efficace, pas minimaliste, pragmatique. Les guitares, banjos, harmonicas et diverses orchestrations se diffusent délicatement, avec comme vocation première de servir le chant de Ronan Kéromnès. Une voix chaude, parfois enjouée, souvent mélancolique, mélodieuse, à la tonalité changeante selon les 9 titres de From grey, entièrement en anglais. De ballades sombres en titres plus rythmés, de parenthèses plombantes à des divagations atmosphériques, c'est un album qui s'étire de l'aube au crépuscule, avec toutes les nuances du jour et surtout de la nuit.