rock Rock > Riceboy Sleeps

Biographie > Jonsi & Alex

Riceboy Sleeps aka Jonsi & Alex est une entité artistique réunissant comme son patronyme l'indique plutôt bien : Jón Þór "Jónsi" Birgisson et son compagnon à la ville, Alex Somers. Le premier est le vocaliste/guitariste de Sigur Ros, le deuxième, également musicien au sein de Parachutes, est surtout connu pour ses travaux graphiques avec Sigur Ros (il est notamment à l'origine de l'identité visuelle Taak). En 2006, le duo sort un livre de créations graphiques et picturales centrées autours de... Sigur Ros intitulé Riceboy Sleeps book, puis l'année suivante se lance dans un projet à la fois graphique et musical avec un single (+ clip vidéo) intitulé All the big trees. En 2008, ils renouvellent l'expérience avec un deuxième single : Daníell in the sea, avant de s'émanciper un peu plus du giron de Sigur Ros en composant un disque long-format complet, exclusivement instrumental et uniquement enregistrés à l'aide d'instruments acoustiques. Intitulé Riceboy sleeps, l'album sort le 20 juillet 2009 via EMI/Parlophone.

Riceboy Sleeps / Chronique LP > Riceboy sleeps

Riceboy sleeps Après un recueil de photographies centrées sur Sigur Ros paru en 2006, voici maintenant une autre facette du projet artistique Riceboy Sleeps, réunissant, en musique, le vocaliste Sigur Ros, Jón Þór Birgisson et son compagnon à la ville, Alex Somers, graphiste, illustrateur et également membre du groupe Parachutes. Cette fois, le duo s'émancipe un peu de Sigur Ros pour voler de ses propres ailes et planer à quelques encablures de la fameuse Piscine, le studio d'enregistrement des auteurs de Takk ou Agaetis Byrjun. Pourtant le constant s'impose de lui-même : de révolution il n'y aura ici point. Après deux singles et le titre "Happiness" paru il y a quelques mois sur une compilation intitulée Dark was the night et que l'on retrouve ici, Jonsi & Alex surprennent par contre leur monde en livrant un disque... (quasi) instrumental et uniquement enregistré avec des instruments acoustiques (et l'apport du quartet Amiina et du choeur de Kopavogsdaetur. Exit la voix de falsetto du premier et la pureté cristalline de Sigur Ros donc, mais pour le reste, Riceboy sleeps ressemble quand même à... Sigur Ros. Difficile de faire la fine bouche cela dit, tant le duo développe notamment sur "Happiness" une musique à la griffe si caractéristique, séraphique et renvoyant à la contemplation des panoramas idylliques de l'île natale de Jonsi. L'Islandais et son alter-ego américain livrent ici une partition aux atmosphères propices au recueillement ("Indian summer", un "Boy 1904" au accents christiques...). Une ode à l'onirisme feutré, porté par des choeurs angéliques et des mélodies cristallines ("Atlas song", "Stokkseyri"). Si le duo en fait parfois un peu trop dans l'esprit "rêveries célestes" ("Boy 1904") et superpositions de couches ambiant idylliques ("Howl"), il nous réserve également quelques beaux moments de grâce intemporelle ("All the big trees", "Sleeping giant". Riceboy sleeps, une musique délicate et minimaliste mais par instants infiniment enivrante...