Ces chenapans répondants au doux nom de Rebel Assholes officient en matière musicale, et plus précisément punk-rock, depuis 2003. Originaire de Montbéliard (près de Belfort mais dans le Doubs), le quatuor a déjà sillonné les routes d'Europe et lui a permis de se frotter aussi bien aux internationaux de Mad Caddies, Gas Drummers, Mother Superior qu'à l'ensemble de la vague punk-rock frenchie, des Burning Heads aux Flying Donuts en passant par Justin(e), Sons Of Buddha, Uncommonmenfrommars, The Pookies, sans oublier The Elektrocution ou Los Tres Puntos. De plus, les Rebels Assholes ont acquis une certaine expérience en studio, tout d'abord par le biais de démos éditées avec le soutien de Mighty Worms puis avec un premier album, Me against myself, sorti en mars 2007 chez Productions Impossible Records (Two Tone Club, Hellbats, Hawaii Samuraï, ...). Et aussi grâce à des participations à des compilations telles que les trois premiers volets Mighty worms strike, un split-CD partagé avec les Bad Chickens ou le tribute aux Sheriff (Génération Sheriff).
Début 2009, le groupe nous revient en grande forme, remonté à bloc, avec un nouvel album dans ses bagages. Click and say yeah !, dont la sortie est toujours assurée par Productions Impossible Records, est prévu de débarquer le 30 janvier. Tandis que le groupe planifie déjà des dates de concert pour les prochains mois...