mathieu kabi rebel assholes Quelle est ta formation ?
Je vais essayer de la faire courte !!
J'ai été un très bon élève jusqu'à la 4ème où j'ai commencé à jouer de la gratte et faire des démos K7 dans le garage d'un pote de classe, j'ai rencontré mon pote Jean-Rem en prenant des cours de guitare à cette époque d'ailleurs. Passage en seconde où j'ai rencontré tous les potes avec qui on a monté Mighty Worm quelques années plus tard. Je faisais le mur pour faire du skateboard la nuit, un paquet de demi-journées d'absence, ils m'ont fait comprendre au bahut que le lycée n'était pas pour moi ! Sale gosse, mais gentil ! (rires)
Ensuite 4 années d'apprentissage pour passer un bac pro électrotechnique, 2 ans de taf merdique en intérim, un niveau BTS à l'afpa, un an de nuit à la Peuge, c'était l'enfer. Re 2 ans de taf merdique en intérim et un dernier boss totalement ignoble avec qui je vais grave me prendre la tête, downgrade de poste, et coup de bol le même jour, lors d'un coup de fil au Chef (Productions de l'impossible), celui-ci me dit qu'un poste de régisseur son se libère à La Poudrière de Belfort. Je postule, je suis pris, je revis !!!
C'était dur de faire plus court...

Quel est ton métier ?
Actuellement je suis régisseur et ingé son en live et en studio. Pendant mes déboires dans le monde de l'industrie, on a monté un groupe : Chocky Meadow, puis un autre The Rebel Assholes, créé une asso : Mighty Worm, orga DIY de concerts, montage de sonos louées pour les concerts sans savoir comment ça fonctionne (Système D), curiosité avec les ingés sons dans les vrais salles de concerts qui me laisseront toucher les boutons assez rapidement. Bref, je suis un pur autodidacte !

Quelles sont tes activités dans le monde de la musique ?
Il y a eu The Rebel Assholes qui a été une super aventure et qui a duré 15 ans pour moi. J'ai arrêté fin 2017 pour diverses raisons, mais j'en garderai des souvenirs inoubliables, dont la tournée en Europe de 3 semaines avec les patrons des Burning Heads. Humainement, je ne vois pas ce qui aurait pu m'apporter plus. Tous ces visages croisés, ces fous rires, prises de têtes aussi parfois, mais ça, on est d'accord que ça fait grandir ! Tous ces gens géniaux que je ne vois plus aussi souvent qu'avant, mais qu'il m'arrive de recroiser en taffant. Bref, La vie, la vraie !
Vu qu'en ce moment c'est encore un peu la fin du monde, heureusement que j'ai mon studio et que j'arrive à m'épanouir comme ça. C'est un studio associatif qui ne permet pas vraiment de bouffer, mais c'est une belle aventure qui dure depuis 10 ans. En gros, je préfère bosser peu mais avec des gens et des projets qui m'intéressent. L'argent gagné ici est réinjecté dans l'achat de matos, la maintenance et divers aménagement, travaux.. etc..
J'en profite en ce moment pour faire de la zic avec des potes avec qui je n'avais jamais trop eu l'occasion de jouer. Compos, covers, petits clips.. Et ça fait du bien de changer de ses habitudes, de jouer, chanter d'autres styles de musique ! L'échappatoire face à la morosité ambiante du moment !
Pour finir, ce qui me fait croûter c'est le boulot en tant qu'intermittent. Je suis ingé son dans les Smacs du coin, je taffe pas mal pour le Moloco à Audincourt par exemple, je fais des régies son pour certains théâtres et de mai à septembre, quelques prestas et festivals comme la Régie générale depuis 13 ans sur la scène de la Loggia aux Eurocks, Régie retour grande scène au Chien à Plumes et festival Pop'Corn en 2019...

Ca rapporte ?
Grave, d'ailleurs j'ai une villa de luxe au bord du Lac Léman en Suisse où j'ai caché tout mon fric ! Tu viens ? (rires)
Plus sérieusement, j'ai régulièrement du boulot, mes différents employeurs me font confiance donc je n'ai jamais trop galéré pour "faire mes heures" et pérenniser mon statut depuis 11 ans. Je vis modestement et je suis un bon vivant, donc après avoir payé mes factures, remboursé les crédits, etc, il ne me reste pas grand-chose à mettre de côté, mais bon, on n'a qu'une vie non ? Et on ne sait pas de quoi demain sera fait !

Comment es-tu entré dans le monde du rock ?
Je crois que j'ai déjà répondu dans les lignes précédentes ! Oups, my bad...

Une anecdote sympa à nous raconter ?
Alors oui, le remplacement au pied levé du groupe Trash Talk aux Eurocks 2013. Je bossais en régie sur la scène, le groupe a loupé son avion, mon pote Kem, programmateur du festival, m'appelle, me demande si on est chaud pour les remplacer ! 3 coups de fil, Jean-Rem débarque de Suisse, Nico de Strasbourg, Vava était sur place, pas de répètes depuis quelques semaines, mais quelques dates dans les pattes 15 jours avant, line-check rapidos et Hop ! Concert génial entre Skip The Use et The Smashing Pumpkins qui jouaient sur la grande scène en face !

Ton coup de coeur musical du moment ?
Niveau Punk-Rock au sens large du terme, j'ai découvert le groupe Teenage Wrist, merci Ricklette, dont je kiffe l'album Dazed, et le dernier album de The Eternal Youth, pour rester local !
Sinon, je fais pas mal de zik avec mon pote Lionel Beuque (ex-Welcome To Julian), deux générations. Il me fait découvrir pas mal de groupes que je connaissais, mais très peu, et qui sont hypers chouettes, notamment Teenage Fan Club, Pavement. Stuck in the 90's le manos !

Es-tu accro au web ?
Pas vraiment, je suis obligé de suivre un minimum les réseaux sociaux par rapport à l'activité du Indie Ear Studio, et je poste régulièrement les morceaux que je fais avec les potes comme le projet avec mon pote sonologue Fred Hug (ex-Zatokrev - The Bradley's), les différentes covers que l'on fait avec Lionel et d'autres p'tits gars cools du coin... Bref, tu remarqueras qu'il y a très peu de conneries ou de photos de chats sur mes internets !
Si tu veux mon avis, le web devient un putain de poison, et le problème, c'est qu'il est, et restera fixé à jamais dans nos gènes. Je me préserve le plus possible ! J'ai un peu peur pour les nouvelles générations par rapport à ça et l'évolution malsaine du rapport à l'autre... Sans faire mon vieux con hein !

A part le rock, tu as d'autres passions ?
Les voyages, les belles randos, les beaux paysages, la bouffe, les ballades en forêt, les week-ends entre potes à refaire le monde et à faire des blagues qu'on ne peut plus raconter en public. Plein !

Tu t'imagines dans 15 ans ?
Toujours chauve, toujours en forme je l'espère, et toujours en train de faire de la zik !!!