rock Rock > Randy Twigg

Biographie > la basse est un instrument de gonzesse !

Randy Twigg a fait ses débuts à Toronto dans duo métallique (Fuck Puppets) puis a traversé l'Atlantique attirée par l'excitante scène électronique de Berlin. C'est là qu'elle retrouvra le goût d'un son de basse bien rock et bien crade, une basse qu'elle a tenu chez Mt. Sims mais aussi avec Mell et avec d'autres à l'occasion de divers concerts... En 2009, elle sort un album solo intitulé Undone mais c'est quand elle fait équipe avec un batteur (Alexis Gaffuri, un ex-Lycosia) que je la découvre pour Behaviour of the birds, un album qui a déjà pas mal voyagé avant de sortir puisqu'il a été enregistré à Berlin, mixé à Toronto (par Rob Sanzo (Voïvod, Danko Jones...)) et masterisé à New York (par Roger Lian (Jon Spencer Blues Explosion, Limp Bizkit, Slayer, Staind, Karma to Burn...)).

Randy Twigg / Chronique LP > Behaviour of the birds

Randy Twigg - Behaviour of the birds Toi qui ne connais pas Randy Twigg, il te faut rapidement des points de repères, soit un style clair, soit des noms de groupes qui évoluent dans un genre similaire... Pour le style, c'est pas évident mais avec le son et l'attaque des instruments et du chant, je balancerais bien un "pop grunge", pour les groupes qui jouent dans la même cour, il n'y en a pas vraiment mais si les noms de Local H, Courtney Love et Scout Niblett ne te sont pas étrangers, tu pourrais aimer Randy Twigg. Pour mémoire Local H est également un duo basse/batterie, il a explosé les charts avec un album génialissime (As good as dead) en 1996, ils continuent de vivoter sur le sol américain mais resteront dans les mémoires avec quelques mélodies grungy et imparables comme celle de "Bound for the floor". S'il faut te présenter Courtney Love (Hole), on y passera la nuit, comme ce n'est pas la peine (ou alors tu as repris cette chronique le lendemain matin ?), la référence vient du timbre de voix et du côté désabusé de Randy, il y a certainement de nombreuses filles avec ces douces écorchures au fond de la gorge mais citer la diva suffira, tant pis pour les offusqués. Scout Niblett défraye moins les chroniques mais son parcours et son talent ont fait d'elle une icône dans le milieu indé dans la catégorie des filles qui s'en sortent avec juste une guitare et un micro.
Mélange tout ça (duo basse batterie, voix rocailleuse qui en bave, fille talentueuse...) et tu peux te faire une idée de ce que propose Randy Twigg sur Behaviour of the birds : onze titres rugueux où les distorsions de la basse occupent les espaces laissés par des rythmiques épurées et des textes personnels (tous les textes sont écrits à la première personne).
Si tu aimes le gras (celui du son de la basse hein, parce que Randy doit peser moins que son matos) et que la photo et le logo qui servent d'artwork ne te rebutent pas (la photo a du style mais c'est tout, le logo semble lui sortir des années 70-80), penche-toi sur Randy Twigg qui vient de sortir un album sympathique à écouter et qui pourrait créer la surprise en concert...