Rab- Rab 2 RAB tient à nous mettre à l'aise avant même la première écoute. Comment s'y prennent les Lyonnais ? Par un humour bien lourd et sans détour qui dit explicitement : "Nous, on se prend pas la tête". Ainsi, leur page facebook annonçant les prochaines dates s'orne d'un superbe "Le printemps à RAB Tour". Inutile de vous dire que la pochette regorge de ces petites sucreries avec une liste de groupes dont le nom est détourné : SépultuRAB, PantéRAB, GojiRAB, MotoRAB...L'acronyme RAB, révélant en réalité un "Rien A Branler", leur colle à la peau. L'élégance portée au plus haut point. Enfin bref, on va s'arrêter là parce qu'on est pas non plus sur Rires et Chansons. Mais bon, bonne approche !

Une fois qu'on a gratté la bêtise en surface, RAB présente tous les attributs d'un rock bien couillu. Pour qui en douterait la première piste de RAB 2 met tout le monde au diapason. La course est lancée et le son est plus propre que l'humour de RAB. Une fenêtre s'ouvre sur le stoner. "The genuis of the crowd" et ses éléments fusion nous montrent que la formation a la rage au ventre. L'instant d'après "Tonight we dance" est à deux pas d'être un morceau de Eagles Of Death Metal. Tout le long de l'opus, la formation se montre sous plusieurs visages - découvrant des allures métal/hard rock en pointillés - tout en conservant une énergie débordante. Une chose est sûre à la fin du disque, on veut du RAB !