rock Rock > Pure

Biographie > Protect Ur Rights of Elevation

Protect Ur Rights of Elevation, Pure défend son droit de progresser et de le faire à la vitesse qu'il désire... Après l'aventure Blunts Box, Enzo (chant et guitare) part à Londres, tente de monter un nouveau groupe (Z) mais ne trouve pas les bonnes personnes, ce n'est qu'en revenant en France que Marco (guitare) rejoint son projet. Ensemble ils cherchent du rythme et attendent 2008 pour trouver les bonnes personnes à savoir Seb (basse) et Nico (batterie), ils peuvent alors enregistrer un premier EP Human as you man avec Anthony Joly, une vieille connaissance d'Enzo. Cet album autoproduit sort en 2010 et il faudra plusieurs longs mois et quelques relances pour que j'en parle parce que ça en vaut le coup...

Pure / Chronique EP > Human as you man

Pure - Human as you man 20 ans après son apparition au grand jour, le grunge rock n'est toujours pas mort ! Certes, les groupes à clamer leur influence au mouvement sont moins nombreux qu'au milieu des années 90 mais ceux qui évoluent encore dans ce genre sont très souvent formés par des musiciens connaisseurs, éclairés et expérimentés. C'est le cas pour Pure dont le leader revient à quelques unes de ses premières amours en adoptant parfois des intonations proches de Bush (ou Nickelback pour les plus jeunes) sur "U are" ou "My best ennemy" (et son effet approuvé par Gavin Rossdale) ou d'un Pearl Jam qui se serait métalisé sur "Trapped in the world". Un grunge plus doux que brut dans le chant et qui laisse découvrir des aspérités avec le son des guitares qui, si elles sont propres, ont de temps à autre des accès de violence et durcissent l'ambiance qui perd alors son côté feutré et soyeux.
Dans l'ensemble, Human as you man se révèle assez doux, les hausses de tempo et la saturation restant très rock et donc accessibles, Pure peut plaire au plus grand nombre grâce à des mélodies toujours bien ficelées et aux deux titres cajoleurs que sont "World eyes" et "Shadows". Si le quatuor peut donc se montrer très touchant quand il éclaircit l'horizon il est tout aussi agréable quand la distorsion lézarde le mur du son. A l'aise dans tous les registres (y compris le choix de l'artwork), Enzo, Marco, Seb et Nico livrent un bel EP dans un style pourtant labouré par la multitude, ils sont donc à suivre, même de loin (vu que je suis grave à la bourre pour rédiger cet article !).