Rock Rock > Presence of Soul

Biographie > Laam est là ?

Presence of Soul est un groupe japonais formé autour de Yuki à la fois chanteuse, guitariste et pianiste (elle joue surtout du mellotron) et de Yoshi (guitariste), Mitsugu (batteur) et Masamune (bassiste). Le quatuor a sorti un premier single en mars 2005 (Fade out), puis un EP (Cause and effect) en mai 2006 avant d'enregistrer et de sortir un single par mois durant 6 mois de 2007. Ce sont certains de ces singles et d'autres titres qui composent leur premier album Blinds qui est distribué à partir de 2009 en Europe et en Amérique.

Presence of Soul / Chronique LP > Blinds

Presence of Soul - Blinds Si je dis "Post-Rock" et "Japon", tu penses à Mono mais ce n'est évidemment pas le seul groupe de l'archipel à jouer dans ce registre... Mais à moins de lire le japonais ou d'avoir un correspondant local qui t'informe de l'actualité musicale au pays du soleil levant, on ne reçoit que trop peu de données quant à leur scène rock. Ou alors faut taper dans le Visual kei et on a passé l'âge... Bref, il faut qu'un label frenchie (ou européen) signe un groupe de là-bas ou qu'un de ces derniers soient grave motivés pour qu'ils arrivent jusque dans nos boîtes aux lettres, réponses A et B pour Presence of Soul qui est signé chez Musea Records (Motis, Opram, The Black Noodle Project...) et a traversé la planète pour venir jouer à Limoges, Bordeaux et Verviers (en Belgique). Des doux dingues qui composent des plages instrumentales dans l'idée de celles de Mogwai et laissent Yuki poser sa voix sur de nombreux passages, la voix douce de la demoiselle est mélodieuse, en anglais comme en japonais, ne vient pas rompre le charme du post rock, ne faisant pas basculer Presence of Soul vers le J-Rock ou la J-Pop.
"Seven mortal sins and seven doors" nous introduit instrumentalement dans leur univers et annonce la couleur tant au niveau du style que d'une faiblesse, en effet on se rend compte assez vite qu'en terme de production, le groupe a une grosse marge de progression, la batterie résonnant pas mal et les guitares devenant brouillonnes avec la disto. Juste après, on tient un des gros morceaux de Blinds : "Sink low" avec une mélodie vocale sans qu'on sache s'il y a vraiment des textes, un titre contemplatif puis expensif et enfin explosif ou comment mêler trois ambiances très différentes en 10 minutes. Classique diront certains mais bien exécuté, c'est toujours un plaisir, pour le reste, on alternera ces ambiances avec souvent le même schéma pour les compositions les plus longues, de la présentation des accords majeurs jusqu'à leur destruction, entre temps, des titres plus courts sont là pour laisser reposer l'atmosphère ("Ephemera").
En travaillant la qualité de sa production et en affinant le son, Presence of Soul pourra s'inviter dans la cour des grands groupes de post rock internationaux, c'est tout ce qu'on leur souhaite.

[fr] nautiljon.com: portail vers la cutlure japonaise (184 hits)  External  ]