Bowie est mort, vive Placebo ! Encore qu'il serait réducteur de résumer le groupe anglais à de pâles héritiers du blond péri-oxydé, d'autant que celui-ci n'est pas tout à fait mort. Et si les deux ont collaboré à un titre paru l'an dernier, Placebo est bien autre chose qu'un simple groupe de glam-rock. Après avoir passé leur enfance au Luxembourg (d'où leur français parfait), Brian Molko et Stephen Olsdal se retrouvent à Londres au début des années 90' et forment Ashtray Hearts. Avec la rencontre de Steve Hewitt, Ashtray Hearts devient Placebo et connaît rapidement un petit succès. Présenté aux côtés de Radiohead comme l'avenir de la scène anglaise dès la parution de leur premier album en 1996 (et l'un de ses singles "Nancy boy"), Placebo réussit sur Without you I'm nothing (1998) l'alliance parfaite de l'énergie du punk et des mélodies de la pop. Un grand groupe de rock est né, même si Black market music (2000) ne s'attirera pas autant de succès de la part du grand public, sans doute trop expérimental pour les fans de la première heure. 2003 sonne enfin le retour de Placebo avec Sleeping with ghosts et des intentions plus rock et enfin décomplexés.
Mars 2006, Meds pointe le bout de son nez et ravit les fans purs et durs.