Né en 2004 du côté de Norrköping en Suède, Pg.lost est depuis ses débuts l'une des formations post-rock les plus fringantes de la scène alternative scandinaves, aux côtés notamment des Immanu El et autres (et surtout) Jeniferever. Un sillon musical clairement identifié à "classer" aux côtés des Explosions in the Sky ou God is an Astronaut pour évoquer des "marques" bien connues dans ses pages, le groupe qui compte dans ses rangs un ex-Last Days of April, livre son premier opus, éponyme, en 2005 avant de sortir un EP intitulé Yes I am le 1er janvier 2007 via la Black Star Foundation (Khoma). Très exactement un an plus tard (toujours le 1er janvier), Pg.lost publie la suite avec It's not me, it's you! en passant au mode "long-format", avant de signer un deuxième album en 2009 avec In never out. De nombreuses dates de concert plus tard, les suédois prennent leur temps pour livrer Keys, qui parait au printemps 2012, toujours par le biais du label de ses débuts.