rock Rock > Peaches En Regalia

Biographie > Move into the country, I'm gonna eat a lot of Peaches En Regalia

Peaches En Regalia est composé de Nicolas et Sylvain (guitares), Odran (batterie) et Hugo (basse). Avec un premier album éponyme d'excellente qualité (Peaches en Regalia) en 2011 et un EP qui ne devrait plus tarder, le groupe ne va pas tarder à rapidement faire parler de lui.

Peaches En Regalia / Chronique EP > B52 cavale EP

Peaches En Regalia [Kronik Express]

Après un premier album éponyme assez appréciable quoiqu'un peu trop sage à notre goût, les Peaches En Regalia reviennent avec un deux titres aux accents de "hého, on est en train de bosser, patientez un peu avec ces deux titres...". C'est court mais c'est toujours un petit aperçu sympa. Et le verdict du coup est somme toute assez similaire à l'opus précédent : on a là une musique instrumentale pour laquelle l'influence d'un Dub Trio se fait encore ressentir notamment sur la première plage avec de gros grumeaux dub enivrants. Reste que le groupe maitrise son sujet sur le bout des doigts, et alors les morceaux brassent des idées à la pelle ("Cavale"), le son est parfait mais surtout, le plaisir d'écoute(s) est plus que présent. Ne faisons pas la fine bouche et laissons-les bosser après cette jolie petite mise en appétit.

Peaches En Regalia / Chronique LP > Peaches en regalia

Peaches En Regalia - Peaches en regalia "Peaches En Regalia", c'est un morceau de Franck Zappa sur Hot rats, et je dois dire que ça m'a fait un froid dans le dos lorsque j'ai eu le cd dans les mains : non pas que je déteste Frank et son Hots rats, au contraire, mais les musiciens fans de ce génie se réapproprient, avec beaucoup de difficultés, l'influence et ça finit souvent en branlette à l'eau froide... Mais en fait non, les Peaches En Regalia sont démonstratifs mais du bon coté de la force. Histoire d'être efficace, on dira que les Peaches En Regalia font du math-rock très mélodique, très bien produit et un (petit) brin easy-listening. Easy-listening parce même s'ils tentent des choses, un peu dans l'ouverture d'esprit d'un Dub Trio, l'album reste globalement facile à écouter, une gentille caresse auditive qu'il ne serait pas tout à fait inopportun de passer dans une soirée de non-initiés à ce genre de musique par exemple. L'album commence plutôt pas mal avec "5h", un morceau math-rock assez bien foutu avec des phases de dub dedans... On est agréablement surpris par ce tournant, d'autant que c'est rondement mené et Peaches En Regalia nous offre par la même occasion l'un des meilleurs moments de l'album. La suite immédiate redevient plus classique même si "Deus ex machina" contient des coups de butoirs que l'on ne se prive pas de suivre ou "Wit4", des relents post-rock assez marquants. Un peu dans la même logique d'hybridation que le premier titre, "Mynheer superbus" mélange math-rock et surf-rock à la Dick Dale avec pas mal de réussite, le morceau gagne en tonus au fur et à mesure que le compteur-temps avance. On apprécie beaucoup. Le reste donne toujours dans le math-rock classique, à l'exécution parfaite (trop ?). Dans cette lignée, "K.ra" étonne par son classicisme, tellement classique qu'il est dommage de quitter Peaches en Regalia de la sorte. Comme dit précédemment, cet album est une caresse auditive qui peut secouer mais pas trop quand même. Il manque sans aucun doute un surplus de folie, de personnalité pour passer à la classe suivante. En somme, la prochaine fois, je veux une claque qui me laissera les fesses toutes rouges. Compris ? Une découverte bien agréable quand même.