Openightmare : Sliced by a turbomachine Franchement, après les premières écoutes, je n'étais pas vraiment enthousiasmé par ce qui était proposé sur ce disque. Je me demandais où le groupe voulait en venir ; le son vieillot notamment de la batterie, me laissait assez perplexe. Eh bien, autant le dire tout aussi clairement, Sliced by a turbomachine m'a convaincu de penser qu'Openightmare est un groupe sur lequel on peut porter de gros espoirs. Avec un savant mélange de rock, de métal, de punk le groupe délivre son énergie salvatrice sur chacune de ses compositions. Cette ferveur, perceptible à tout instant et ce, même sur les passages plus posés dévoile le côté fonceur du groupe.
L'intro très pistoliènne de "White trash", la descente aux enfers d'un riff de "Snuff movies" ou la ligne de basse de "Web site story" ne peuvent laisser indifférent. Brûlots sur brûlots ("Wet wet pants", "Holy terror", "Web site story"), le groupe déroule ses compositions sans difficultés et assène ses accords qui s'incrustent terriblement dans les esprits.Le chant intégralement en anglais est d'une qualité très honorable comme en attestent le savant "Gimme a mind " ou le sauvage "White trash". La fin carrément barrée de "Web site story" et l'intro qui suit, celle de "Snuff movies", franchement jubilatoires font apparaître l'aspect robuste et solide du groupe. Ambiances punk eigthies et métal se mêlent parfois à quelque chose de plus progressif comme avec "Organic woman". C'est ce titre qui m'a le plus résisté mais c'est celui qui me tiens désormais le plus à cœur avec sa lente progression vers son lancinant final. Grâce aux 2 derniers titres, antérieurs à 2003 et ajoutés sur le disque en guise d'add-on, on se rend compte de la progression du groupe surtout au niveau du chant d'Yves qu'il n'a cessé d'améliorer. Avec "Earth's song" et "Fuckin' traders", on apprécie déjà le style du groupe, qui depuis a été peaufiné sans tomber dans la facilité.
Personnellement, j'aime assez le coté live de la prise de son, certains trouveront ça "crade " mais je trouve que cela rend un côté encore plus authentique à la performance. Ainsi, lentement mais sûrement, le groupe a réussi à me convertir. En espérant que l'approche se fasse plus vite pour un public qui devrait se faire croissant, je vous laisse découvrir un groupe qui tout en exécutant une base punk-rock sait y ajouter ce qu'il faut quand il le faut pour mettre du relief dans ses compositions.