Oceansize : Music for nurses Comment passer après Effloresce? Comment faire mieux que le premier LP du groupe qui revient (déjà) avec ce nouvel opus qu'est Music for Nurses? Voilà la question que beaucoup se poseront au moment de mettre ce nouveau CD d'Oceansize sur leur platine.
Les cinq prodiges de Manchester ont la solution : leur nouvel effort sera un EP 5 titres intitulé Music for Nurses. S'ouvrant sur le puissant mais un peu décevant "One out of None", ce mini album nous surprend très agréablement dès le second morceau avec l'excellentissime "Paper Champion", titre rock à la mélodie lancinante, au rythme imparable, surplombé de quelques incursions électroniques du plus bel effet.
Oceansize vient de nous mettre à genoux, pour mieux nous surprendre par l'éthéré et lunaire "Drag the ‘Nal", sorte pause voulue par les anglais avant d'enchaîner sur "Dead dogs an' all sorts". De l'ambiance feutrée des premières minutes de ce 4e titre, ressort une filiation lointaine avec Radiohead, celle-ci pourtant mise à mal par crescendo implacable qui conclu le morceau. Un final maîtrisé à la perfection qui nous montre qu'Oceansize revendique également une identité dite metal . Les dernières mesures de "Dead dogs an' all sorts" s'enchâssent à merveille avec l'intro de l'ultime titre de ce mini-album : "As the smoke clears". Se rapprochant de l'exceptionnel vocaliste qu'est Maynard James Keenan (frontman de Tool et A Perfect Circle), le chant est tantôt doux, tantôt puissant et déchirant, mais toujours d'une clarté exceptionnelle… avant de laisser place aux déluges instrumentaux qui font la signature du groupe.
En cinq morceaux et un tout petit peu plus de 25 minutes, Oceansize nous a encore émerveillé. Moins abouti que son prédécesseur et pourtant excellent, ce nouvel opus nous prouve encore une fois qu'Oceansize est LE groupe à suivre des prochaines années.