Naute - Clutch a straw Il y eut une nuit, il y eut un jour. Il y eut un matin, il y eut un soir. Le matin, c'était le premier EP de Naute, sorti en octobre 2014. Semblable à l'aurore naissante dont les premiers rayons font danser les ombres et saigner les nuages, leur première production éponyme jouait sur des ambiances satinées et douces, débutant par des notes parcimonieuses et harmonieuses. Pour chacun des 7 titres, elles montaient, tel le soleil, se gonflant en puissance électrique et rythmique. Séquences étirées de rock instrumental où les variations de la guitare semblaient canaliser l'énergie des autres instruments. Une ambiance plutôt paisible, entrecoupée de sautes d'humeurs contrôlées. En 2019, avec Clutch a straw, c'est le soir qui vient nous rendre sa partition. Un coucher de soleil qui fait tomber le rideau sur une journée plus riche en intensité. A nouveau 7 titres (pour chaque jour de la semaine ?), eux même composés de mini thèmes entre post rock, psyche et improvisation contrôlée. Plus électrique, avec des riffs plus appuyés, une basse et une batterie plus volubiles, mais aussi des instants plus intenses, plus nerveux, pour Vincent à la guitare, Julien à la batterie et Geoffroy à la basse. En amoureux de la musique rock, ils s'amusent à la détricoter et la réagréger, comme pour mieux en extraire sa sève, son cœur. Qu'il soit du matin ou du soir, Naute fait du rock instrumental, celui qui expérimente tout en respectant l'histoire du rock, mais qui y rajoute simplement et efficacement sa vision, son projet.