My Name is Nobody - The good memories
Comme son nom ne l'indique pas, Vincent Dupas est certainement plus fan de Jeff Buckley que de Terence Hill (on a la références que l'on mérite) ! Toujours est-il que le garçon a enregistré ce quatrième album durant l'été 2011 avec quelques amis dont Pierre (Fordamage) à la batterie, mais aussi Jey (Pneu), Emilie (Marvin), Franck (Papaye) et d'autres qui lui prêtent main forte avec banjo, basse, guitare ou simplement leurs cordes vocales. Malgré pléthore de guests, The good memories reste très homogène grâce au superbe timbre de voix de l'hôte qui nous envoûte immédiatement en servant de fil d'Ariane quand il berce l'auditoire dans sa contemplative quiétude ("The wrong trainer", "Nastassia"). Ou encore quand il nous emporte au cœur de quelques bourdonnements distordus ("Northern memories", "Delivery man"). L'ensemble de ces bons souvenirs viennent de sa tournée et nous promènent à travers le monde (aussi bien dans le "New Mexico" que du côté d'une "Japanese tale") avec douceur et chaleur en leitmotiv. Amateur de songwriting délicat et de tempos très relaxants ? My Name is Nobody est pour toi.