rock Rock > Monsternaut

Monsternaut / Chronique LP > Enter the storm

monsternaut - enter the storm Il n'aura pas fallu attendre pour avoir la confirmation que les Monsternaut n'étaient pas qu'un feu de paille, on voulait davantage de leur desert-rock avec de la fuzz à foison, du groove et un chant charmeur et on est servi avec ce premier Long Play qu'est Enter the storm. Le trio ne réinvente pas le fil à couper le stoner mais enquille tous les attendus d'une galette qui promet des flammes, de la vélocité et l'envie d'aller tout droit en enfer. Riffs hypnotiques, descentes de manche, petits solos distordus, longues parties instrumentales, matraquage massif de fûts, effets gratinés sur le chant, saturation à l'avenant... les Finlandais cochent toutes les cases du cahier des charges sans pour autant se contenter d'aligner ce qu'on veut entendre. Non, en plus, ils donnent une vraie profondeur à leurs compositions, prennent quelques risques en défrichant des territoires plus méconnus ("Back to universe", "Swallowed by the Earth") et font en sorte qu'on accroche rapidement à l'ensemble. Au final, seules quelques redondances sludge peuvent ternir le tableau, le combo usant un peu trop des ralentissements de tempo pour alourdir leur propos, à côté de l'efficacité brute du titre éponyme, ça laisse songeur quant à leur réelle force de frappe.

Monsternaut / Chronique LP > Monsternaut

Monsternaut Monsternaut est un trio finlandais qui se réchauffe en usant les médiators et les pédales de distorsions pour faire un stoner ultra péchu non dénué de mélodies. Ce premier album signé chez Heavy Psych Sounds (Black Rainbows, Duel, Nick Oliveri, Karma To Burn...) est la réunion de leurs deux premières sorties (elles aussi éponymes) à savoir un EP (5 titres, 2014) et leur démo enregistrée après seulement quelques mois de répétitions (4 titres, 2012). Plus bruts, ces premiers émois sont aussi enregistrés avec moins de moyens et de façon trop sourde pour en profiter autant que les plus récents. Il faut dire que ces cinq premiers morceaux sont assez géniaux, ils réunissent tout ce qu'on aime dans le rock sudiste entre saturation aux petits oignons, gimmicks qui font claquer les cordes, mélodies accrocheuses par un chant facilement identifiable et rythmiques en mode poids lourds. Ajoute quelques passages plus épiques ("Mountain doom") et il y a de quoi avoir un groupe qui devrait se faire un nom... On attend désormais du son frais pour être certain que Monsternaut puisse tenir sur la longueur.