Missine + Tripstoic & 2 Ghosts from the orchestra Aujourd'hui, pour notre cours de math, on va faire des additions. Et pour ça, on va prendre Missine + Tripstoic qui aiment bien le chiffre "plus". Déjà, assez simplement, Missine + Tripstoic est composé de Missine au chant et Tripstoic à la guitare, aux machines et également au chant. Mais on rajoute aussi deux fantômes de l'orchestre pour faire une belle somme d'individualités. Musicalement, Missine + Tripstoic aiment sommer les genres puisqu'ils définissent leur musique comme une addition de trip-hop, de pop et de folk, soit du "tripoprock" comme ils l'annoncent eux-mêmes. Mais comme dans tout exercice, il faut une démonstration, ils nous proposent ce premier album avec 13 titres qui s'énumèrent pour dépasser l'heure de musique. Chants en anglais (sauf un), tracks qui s'étirent doucement, dépassant parfois les 8 minutes, structuration des morceaux comme un Jenga inversé, avec cette impression d'une création basée sur de longues sessions d'impros qui ont précédé l'entrée en studio. Alors, est-ce du tripoprock ? Il y a la voix de Missine assez proche de Beth Gibbons, il y a des sonorités electro mais aussi la guitare de Tripstoic qui apporte une touche pop rock. Alors oui, le compte est bon et le rendu l'est tout autant. CQFD.