Le Minus - Rancour is a gift La pochette n'est à priori pas trop engageante et c'est bien dommage parce Le Minus pourrait plaire à un paquet d'afficionados de ces groupes des années 90, notamment les cousins de syllabes Primus et Incubus période Fungus Amongus. Décidément ça fait beaucoup de "US" et ça révèle plutôt bien le menu de cet EP bien court mais largement suffisant pour se faire une petite idée de ce groupe très prometteur qu'est Le Minus.
"Autodestructor" entame Rancour is a gift sur les chapeaux de roues avec un morceau qui a tout du tube en puissance : une section rythmique énorme avec une basse frénétique qui rappelle les Red Hot, un riff puissant et accrocheur, un refrain simple qui squatte les cages à miel, un break jouissif et une débauche d'énergie largement communicative. Sur "Salut et merci pour tout", la plage suivante, Le Minus semble s'essayer à d'autres terrains : celui du français mais aussi celui de l'apaisement mais c'est sans compter l'énergie intarissable qui habite le trio qui reviendra très vite à une dynamique endiablée. Même si dans un premier temps, le choix du français m'a plutôt déplu comparativement à la première piste, il faut avouer qu'à la longue et après quelques écoutes, la sauce prend plutôt bien et que les paroles en français se fondent dans l'identité de Le Minus pour un ensemble cohérent et convaincant. Cette bonne impression sera d'autant plus renforcé par le sur-jouissif "Vé" et ses premières minutes dynamitées : baston basse/batterie avec la guitare en médiateur, refrain tenace, phases rythmiques prenantes et percutantes. Là encore, c'est une réussite de plus à mettre à l'actif du trio : on serait tenté d'en redemander encore une pelletée mais l'EP est déjà fini. Il se murmure qu'un album bien garni ne devrait plus tarder à arriver dans les parages du webzine aux grandes oreilles. A suivre donc.