Mascarade - J'aime pas Mascarade Sur cet album, on a souvent de bons textes avec des références qui font mouche et des expériences qui sentent le vécu et dans lesquelles on peut se reconnaître (en tout cas chez les trentenaires, ça va fonctionner c'est sûr) et on a souvent de bonnes instrus (et fatalement quelques moins bons). Quand les mots claquent en même temps que les sons (sample, guitare, scratch), on est tout proche des Svinkels et on s'éclate !

"Hip-Hop de Rockers", "Il paraitraît", "Groupe de province", "L'envers du décor", "Vieux con" et "Jacky a dit" ont tous en commun (en plus d'être excellents) de parler de Mascarade avec humour et auto-dérision. L'instru de "Ssuperssenssass" est un peu simple et les sons électro un peu léger, c'est dommage car le texte est bien fendard... Même sentiment pour "Jème pa lé jeune" avec un riff un peu trop bateau pour donner du punch à ce titre un peu mou. C'est presque le même thème pour "Des espoirs" qui sonnent très JNEB (musicalement avec l'électro et verbalement avec son côté protecteur) et qui est chanté avec une mélodie qui rompt avec l'ambiance hip-hop. "Sexe, drogue et cyclisme" et "Avant qu'on s'étrangle" sont largement en dessous du reste alors que "Célib à terre" amène des sonorités arabisantes et du drame social à l'humour. Si ces titres sont criticables, c'est que le reste est vraiment très bon et qu'une fois habitué à leur rap-rock-déconne masqué, on voudrait que ce soit carton à chaque fois ! Même quand les textes sont un peu vulgaire (il y a encore la marque de JNEB là-dessus à moins que ce ne soit un clin d'oeil au Captain Brackmard) mais difficile de leur en vouloir quand le résultat donne un truc comme ça "On débarque la bouche en coeur bite à la main comme Rocco. Si Freddy nous était contés on sortirait les griffes". Mieux vaut ne pas s'imaginer le rendu visuel de ce choc des références ! D'autres (références) sont plus culturelles comme cet extrait du cultissime "135.3 dB" de Strip-Tease au coeur du tunning ch'ti... ("Jacky a dit" où l'on entend aussi La Mère Denis).

5 ans après le dernier (snif) album des Svinkels, les Mascarade prennent une option sur la relève d'un hip-hop à la cool avec une guitare distordue et des textes ciselés. Les mecs n'ont certainement pas prévu de plan marketing aussi important que les Stupeflip mais tu ferais bien de jeter une oreille attentive sur ce projet qui n'est plus seulement un truc pour rigoler mais un vrai album qui tient la route.