Madjive - Ready-made rock Un riff garage rock tourne, la basse et la batterie viennent se greffer dessus et après quarante secondes le riff se meurt lentement pour mieux lancer "Heal it", ce riff est intitulé "Intro" et a sa propre plage et donne le ton. Ready-made rock a beau ne pas se prendre trop au sérieux (sinon, il fallait changer le titre de l'album et supprimer les références équestres), ils font du rock dans l'esprit garage de A à Z et ne perdront pas de temps à faire monter l'ambiance, le riff est roi du début à la fin. On aura bien un vieux sample à base de casquette de marin (lors d'une recherche de fréquence ("On every stage off")), un tiroir-caisse et quelques voix mais ce sera tout, guitare, basse, batterie, chant et encore un peu de guitare par dessus, voilà le secret des Madjive. Du punk rock garage à l'ancienne qui concentre son énergie dans les mélodies et l'envoi de boulet à coups de médiators et de baguettes, ce sont les deux points forts du combo qui savent allier de dynamiques lignes mélodiques chantantes ("Into the jive", "Milky fog"...) à des enchaînements d'accords bien placés qui font vibrer les rotules ("Justin's sermon", "Bankable diving"...). Deux gros points forts mais pas les seuls atouts car s'il faut lacher un solo destructeur, ils peuvent le faire aussi ("Avida dollars"), tout comme calmer le jeu le temps d'un "Entracte".
Si tu en as marre de réécouter les Firecrackers ou d'attendre les nouvelles compositions de The Elektrocution, tu peux donc te procurer une bonne rasade de rock burné en noir et blanc avec ce premier album des Madjive car si Ready-made rock n'apporte pas de grande révolution dans notre petit monde, c'est toujours rafraichissant d'entendre de nouvelles choses sonner (un peu) comme des vieilles...