rock Rock > Madam Jesus

Biographie > Divin...

"Madam Jesus ne vient pas de Liverpool ou de Reykjavik.
Ils ne sont pas fils d'ouvriers,de chômeurs, ou d'alcooliques.
Ils ne sont pas fous et ne passent même pas leurs journées dans un vieux garage photogénique.
Inutile de chercher chez Madam Jesus le désir de révolutionner le rock"

Madam Jesus vient tout simplement de l'envie sans prétention de bien faire et d'écrire des mélodies qui envoûtent l'auditeur. De produire un rock électrique et précieux, dont le premier essai discographique, éponyme et produit par Frédéric Lefranc (Rhesus, Settled In Motion, Lull, Trent...), sort à l'automne 2008.

Madam Jesus / Chronique EP > Madam Jesus

Madam Jesus - EP En quelques secondes, "Smile", premier extrait de cet EP séduit l'auditeur rompu aux codes du rock anglo-saxon. Eléctrique et élégant, mature et mesuré. On sent ici une écriture inspirée, influencé par quelques figures incontournables du genre, mais également appliquée à ne pas reproduire à l'infini des motifs déjà mille fois entendus par ailleurs. Après une entrée remarquée, Madam Jesus sort de sa manche la petite pépite qui confirme le potentiel furtivement entrevu sur le titre inaugural. "Hole in you" est une réussite absolue. Mélodie sombre, cuivres, arrangements feutrés, pop-song aux effluves narcotique et refrain addictif, présence orchestrale qui donne une véritable amplitude au songwriting des franciliens, ce second titre est une vraie merveille. Ce que ne sera malheureusement pas son successeur "Ask the dust". Intimiste mais un peu convenu, délicat mais par trop inoffensif, on y découvre un groupe qui cherche à étendre sa palette artistique sans pour autant parvenir à s'affranchir complètement de quelques influences un peu trop omniprésentes.
On s'en doutait déjà avec la découverte, émerveillé, de "Hole in you", le groupe n'est jamais meilleur que lorsqu'il s'éloigne des carcans du rock anglo-saxons pour affirmer sa personnalité. En résulte notamment un interlude ambient synthétique intemporel ("Fred's melancholic recording") mettant l'auditeur dans des conditions idéales pour se laisser envoûter par le cinquième et dernier titre de cet EP éponyme : "A place to fall". La deuxième vraie pépite de ce disque démontre que le groupe a plus d'un tour dans sa manche lorsqu'il s'agit d'écrire une musique qui sais nous titiller les sens en évitant de céder aux facilités du "déjà vu" pré-marketé. Excellemment produit et tout aussi raffiné. Madam Jesus ?. Un rock habilement stylisé, qui au-delà de son patronyme pour le moins curieux, saura assurément rallier bon nombre d'adepte à sa (divine) cause.